Hier, le site iGen révélait la gamme de prix qui pourrait accompagner les différents modèles d’Apple Watch. L’étiquette à 349 dollars de la version sport serait ainsi complétée par un palier à 500 dollars pour la version acier et 3 000 à 5 000 dollars pour l’Apple Watch en or !

Apple Watch (2)

De 349 à… 5 000 dollars !

Lors de la présentation officielle de l’Apple Watch, Tim Cook s’est contenté d’annoncer un tarif d’entrée de gamme à 349 dollars. Ce positionnement tarifaire correspond au modèle dit « Sport » fait d’aluminium et de verre. Son bracelet est lui en plastique. Selon les sources de iGénération, la version acier de l’Apple Watch qui se pare d’un verre en saphir synthétique serait elle proposée à 500 dollars/euros. Quant à l’Apple Watch Edition, toute d’or revêtue, elle pourrait atteindre les 4 000 ou 5 000 dollars/euros selon la même source. Pour rappel, le très informé Ming-Chi Kuo avait prévu plusieurs milliers de dollars pour la montre la plus onéreuse.

349 dollars, c'est le prix d'entée de l'Apple Watch dans sa version Sport : aluminium, verre et plastique sont au programme.

349 dollars, c’est le prix d’entrée de l’Apple Watch dans sa version Sport : aluminium, verre et plastique sont au programme.

350 dollars, 500 dollars. Ces montants sont assez élevés mais correspondent peu ou prou à ce qu’une frange de la population est prête à dépenser pour une montre qui n’est pas censée les accompagner toute leur vie. Des marques comme Casio, Seiko, Festina, Michel Herbelin mais aussi Diesel, Fossil ou Cerruti proposent une gamme de montres de ce type-là. Avec l’attractivité de marque qui la caractérise, la triple qualification Mode/Sport/Santé sur laquelle elle parie et le plan marketing en préparation, Apple ne devrait pas avoir trop de mal à attirer ce fameux segment de consommateurs vers sa vision de la montre connectée.

Apple Watch dans vitrine (4)

Pour 500 dollars, l’Apple Watch acier et Saphir pourrait être à vous. Version petit format certainement.

Mais de 3 000 à 5 000 dollars ? C’est autre chose ! Cette gamme de prix colle aux tocantes censées accompagner leur propriétaire un bon bout de temps. 10, 15 ou 20 ans avec éventuellement à la clé une transmission au fiston. À ce prix, on trouve quelques modèles chez Rolex, Bell & Ross, Panerai ou Cartier. Quid d’une montre connectée que certains qualifieront de V1 ?

Un service différent selon la gamme ?

On ne sait quasiment rien de l’Apple Watch. Seules ses fonctions essentielles ont été dévoilées et parions qu’elles seront capables, mises à jour ou pas, de répondre durant plusieurs années aux besoins de son porteur. Mais l’Apple Watch ne devrait pas déroger au cycle de renouvellement annuel auquel Apple nous a habitués. Ce cycle devrait, comme à son habitude, jouer sur plusieurs paramètres : les composants internes (SoC, batterie,…) et l’épaisseur du boîtier. Même si l’Apple Watch est bien plus fine qu’elle n’y parait sur les visuels d’Apple (un petit tour chez Colette en septembre dernier a permis d’en prendre conscience), l’Apple Watch 2 devrait s’affiner avant d’être détrônée sur ce point par l’Apple Watch 3. Quant au S1, le SoC personnalisé dont ne sait rien, il devrait lui aussi connaître une mise à jour annuelle, tout comme l’autonomie annoncée.

L’obsolescence programmée d’un iPhone ou d’un iPad, comme celle d’une Galaxy Tab ou d’un HTC One, est toute relative, voire purement psychologique. N’importe lequel des appareils pré-cités est censé fonctionner plusieurs années malgré le lancement annuel d’un modèle plus performant. Mais à 5 000 dollars pièce, cette obsolescence, même psychologique, est-elle acceptable ? Surtout qu’à ce tarif « extraordinaire », l’Apple Watch Edition reste identique à sa version Sport, matériaux mis à part. La question mérite d’être posée.

Apple Watch en or chez Colette

A 3 000 ou 4 000 dollars pièce, l’Apple Watch mérite peut-être un service premium…

A moins qu’Apple ne mise pas tout sur l’or, un matériau différenciant certes, mais qui risque de ne pas être suffisant pour attirer les clients en masse –  si tant est qu’une telle « masse » fasse partie du plan de Cupertino en ce qui concerne la version Edition de l’Apple Watch. En dehors d’un matériau haut de gamme, Apple pourrait ainsi réserver un service Premium à sa montre en or. Pourquoi ne pas imaginer un système d’échange annuel qui, pour une certaine somme d’argent, permettrait de mettre sa montre à jour d’un point de vue matériel ? Upgrader sa montre ou seulement ses composants internes est-il une pure folie de l’esprit ? Jonathan Ive a avoué que la mise au point de l’Apple Watch avait largement dépassé le challenge qu’il avait fallu relever pour l’iPhone ou l’iPad. De quoi parlait-il ? Peu de gens le savent.

Apple Watch dans vitrine (5)

Le bijou le plus geek de l’année sera-t-il prêt pour la Saint-Valentin ?

Si les révélation d’iGen s’avèrent fiables, nous devrions le savoir dès le début de l’année 2015 car la source du site confirme qu’Apple projette toujours une sortie de l’Apple Watch dès février 2015, peu de temps avant la Saint-Valentin. De récentes rumeurs ont laissé entendre que des difficultés avaient retardé les plans de Cupertino, la sortie de l’Apple Watch ayant alors été décalée vers mars 2015. Ce timing a d’ailleurs été confirmé par l’intervention d’Angela Ahrendts auprès des managers et vendeurs des Apple Store. Selon elle, c’est au printemps 2015 que la montre pommée doit arriver.