Les informations qui arrivent d’Asie laissent entendre que les iPhone 6 4,7 et 5,5 pouces embarqueraient respectivement une batterie de 1 800 et 2 500 mAh. Mais est-ce suffisant ?

iPhone 6 sans antenne (2)

Avec un boitier plus large que celui des iPhone 5, 5s et 5c, l’iPhone 6 embarquera logiquement une batterie plus puissante. Cette évolution est attendue de pied ferme par les utilisateurs d’iPhone, nombreux à considérer l’autonomie de leur terminal insuffisante. Alors que le design des iPhone 6 fait couler beaucoup d’encre depuis des semaines, la batterie vient tout juste de faire parler d’elle.

Le site chinois IT168 rapporte en effet que l’iPhone 6 4,7 pouces embarquera une batterie de 1 800 mAh. L’évolution est assez faible par rapport aux 1 570 mAh de l’iPhone 5s (+14,6 %) et reste finalement fidèle à la lente montée en puissance de la batterie qui équipe l’iPhone depuis 2007. Avec 60 % de puissance supplémentaire, la version 5,5 pouces tape un peu plus haut… L’information est à prendre avec les pincettes d’usage mais l’Agence de conseil KDB Daewoo Securities avait prédit ce type de caractéristiques voilà 5 mois maintenant.

Grans iPhone 6 doré dévoilé par Sonny Dickson

1 800 mAh pour la version 4,7 pouces et 2 500 mAh pour le 5,5 pouces ?

Des composants de mieux en mieux optimisés…

Cette « faible » évolution peut sembler inquiétante mais la seule puissance de la batterie ne suffit pas à juger de l’autonomie. Certes, l’écran s’agrandissant, on peut imaginer la consommation exploser. Mais c’est sans compter les améliorations offertes par les fournisseurs partenaires de la Pomme. Sharp, avec sa technologie IGZO, fait des miracles côté consommation. On sait aussi qu’une puce A8 gravée à 20nm (28 Nm pour l’A7) jouerait sensiblement en faveur de l’autonomie.

Quand un matériel et son OS sont faits l’un pour l’autre…

C’est là l’un des avantages d’Apple par rapport à l’ensemble de la concurrence. Parfaitement optimisé pour fonctionner avec l’ensemble des composants de l’iPhone, iOS offre une expérience utilisateur exceptionnelle sans pour autant devoir faire appel à des foudres de puissance. Nul besoin par exemple de gaver l’iPhone de mémoire RAM ou d’excessivement monter la fréquence du CPU pour profiter d’une interface fluide et d’une bonne réactivité des applications. C’est pourquoi il n’est pas pertinent de se contenter de comparer ladite future batterie de l’iPhone 6 à celles qui équipent les Galaxy S5 (2 800 mAh pour un écran de 5,1 pouces) et Moto X (2 200 mAh pour 4,7 pouces) par exemple. C’est bien l’usage qui révélera si oui ou non faire évoluer la puissance de la batterie de « seulement » 15 % saura mettre l’autonomie de l’iPhone 6 à la hauteur des attentes…

Apple A7

Le SoC A7 de l’iPhone 5s accueille une puce bi-coeur cadencée à seulement 1,3 Ghz mais offre une expérience utilisateur exemplaire à iOS 7…

Sacrifice sur l’autel de la finesse…

Avec des écrans de 4,7 et 5,5 pouces, on pouvait attendre un gain de puissance supérieur. Mais l’humble gonflement de la batterie jouerait en faveur de deux facteurs importants. La finesse et le poids de l’appareil. Les maquettes de l’iPhone 6, que ce soit en 4,7 ou 5,5 pouces, laissent penser que la prochaine génération du smartphone sera bien plus fine que l’actuelle. Les 7,6 mm d’épaisseur de l’iPhone 5s pourraient sembler bien imposants comparés aux rumoraux 6,1 mm de l’iPhone 6… Il n’y a pas d’information sur le poids de ce dernier mais les 112 grammes de l’iPhone 5s pourraient, pourquoi pas, être battus.

Espoirs…

Epinglée en milieu de tableau par PhoneArena, l’autonomie de l’iPhone est aujourd’hui trop faible. Pour faire face aux nouveaux ténors du marché, Apple doit impérativement reprendre la main sur l’une des caractéristiques les plus surveillées des consommateurs. Parions que l’excellente intégration verticale qui fait la spécificité de la Pomme saura mettre tout le monde d’accord dès septembre…