La solution d’encaissement Square serait dans le viseur d’Apple qui pourrait utiliser le dispositif pour déployer un moyen de paiement mobile à plus large échelle. Mais il y a un mais. Google serait lui aussi intéressé par la start-up…

SquareUp avec iPhone

Le paiement mobile est un secteur qui a l’avenir devant lui. Malgré de nombreuses tentatives, l’échec du NFC a plombé une activité qui intéresse pourtant Apple. Tim Cook l’a d’ailleurs récemment confirmé : le paiement mobile fait partie des territoires sérieusement explorés par la Pomme. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, Cupertino est déjà largement impliqué dans le secteur. Avec près de 750 millions de comptes iTunes, Apple autorise le paiement par iPhone interposé dans ses 415 magasins répartis dans 13 pays. Un paiement désormais sécurisé par le capteur d’empreintes (le TouchID n’est pour l’instant disponible que sur l’iPhone 5s) qui doit se généraliser. L’AppStore et iBook sont aussi de grands terrains d’expérimentation. Ajoutez à cela l’existence de PassBook (centralisation des cartes de fidélité) et le développement de iBeacon (notification de promotions en magasin)… Apple a toutes les cartes en main pour offrir un service très avancé de paiement en magasin.

Tim Cook

Les plans de Tim Cook pour le paiement mobile sont déjà bien avancés…

En janvier dernier, le Wall Street Journal rapportait qu’Apple était en pourparlers avec des industries de biens et services autour du paiement depuis ses appareils mobiles. L’enjeu : pouvoir acheter une tenue vestimentaire, une semaine de nourriture ou bien un voyage de vacances rien qu’en dégainant un iPhone ou un iPad au sein d’un grand magasin, un hypermarché ou une agence de voyages… Les journalistes Douglas MacMillan et Daisuke Wakabayashi y révélaient aussi que Jennifer Bailey, en charge des achats online chez Apple, avait été parachutée sur un nouveau projet : la mise en œuvre du paiement mobile à partir des technos maison. Cette promotion interne aurait eu lieu après qu’Apple aura tenté de recruter des experts en externe.

Square avec iPad

Les informations du Wall Street Journal sont parfaitement compatibles avec celles de Re/code qui nous apprend qu’Apple serait en négociation avec Square, une solution de paiement compatible avec l’iPhone et l’iPad. Avec Square, pas besoin de compte iTunes pour payer en magasin ! La carte bleue suffit. Square se positionne du côté du commerçant puisqu’il permet à celui-ci d’encaisser des règlements sans en passer par un coûteux terminal de paiement (TPE). Un iPhone ou un iPad lui suffisent.

Jack Dorsey

Jack Dorsey ferait les yeux doux à Apple…

Deux écueils se présentent néanmoins. Avant tout le prix. Certaines informations rapportent que Square ne serait à vendre qu’à partir d’un certain tarif… Un tarif qui s’envolerait à… 8 milliards de dollars ! C’est bien au-delà de ce qu’Apple a l’habitude d’investir quand elle met la main sur une technologie. Il faut également rappeler que la Pomme n’a pas non plus pour habitude de racheter de solution matérielle. Mais les habitudes, ça se change et les 150 milliards de cash dont Apple dispose en banque doivent bien servir à quelque chose, n’est-ce pas ? Second écueil : Google. Le géant de la recherche, bien plus prompt qu’Apple à sortir de gros billets pour ses emplettes, serait lui aussi intéressé par Square. La solution viendrait compléter son Google Wallet.

La balance pourrait pencher du côté d’Apple si on prend au sérieux les sources rapportant la réaction de Jack Dorsey, le CEO de Square. L’homme croit que les valeurs et l’esthétisque de Square sont plus proches de ceux d’Apple que de Google… Reste à se mettre d’accord sur le prix qui, pour l’instant, refroidirait les ardeurs de Tim Cook.