Lors d’une conférence réunissant notamment les représentants de Corning (Gorilla Glass) et les analystes de Morgan Stanley, une question sur la santé du fabricant de verre a viré à l’attaque anti-saphir !

corning-gorilla-glass

La société américaine Corning fournit le verre résistant et anti-rayures qui recouvre l’écran de l’iPhone et ce, depuis 2007. Le business est florissant. La plupart des géants de la téléphonie s’y sont mis, mais la tendance risque aujourd’hui d’être remise en cause par l’émergence d’une nouvelle technologie : le saphir synthétique. Cette matière extrêmement dure et résistante recouvre le capteur photo principal de l’iPhone depuis la version 5 et protège aussi le bouton Home depuis l’arrivée du TouchID sur l’iPhone 5s. Depuis plusieurs mois, des rumeurs laissent entendre que le Saphir pourrait recouvrir l’intégralité de l’écran du prochain smartphone de Cupertino. Une perspective qui ne réjouit certainement pas les dirigeants de Corning dont une bonne part du business repose sur leur client fétiche : Apple.

C’est dans ce contexte que la conférence de Morgan Stanley a commencé mardi 4 mars 2014. Une question sur la santé et l’avenir de Corning a fait « violemment » réagir Tony Tripeny, Vice-Président du fabricant de verre. L’homme a fait la liste des défauts du saphir et elle est plutôt longue ! Comparé au Gorilla Glass, le saphir est 10 fois plus cher à fabriquer. Sa dureté le rend 100 fois plus énergivore quand il est question de le découper et le tailler. Une caractéristique qui ne joue pas en faveur de considérations écologiques. De plus, le saphir laissant moins filtrer la lumière, le smartphone doit forcer la luminosité de l’écran et ainsi consommer plus d’énergie ce qui ne joue pas en faveur de l’autonomie de l’appareil. Enfin, si Tripeny concède au saphir une meilleure résistance aux rayures, il précise que les tests effectués sur le Gorilla Glass ont prouvé que le verre de Corning résiste à une pression 2,5 fois supérieure…

Quand Corning veut prouver sa supériorité sur le saphir…

Rien d’étonnant à ce que Corning attaque le saphir de la sorte. Perdre Apple, c’est perdre un énorme client, et l’incomparable image de marque qui va avec… Si la technologie qui se cache derrière le saphir synthétique n’est pas encore au top, on sait qu’Apple travaille à l’amélioration des techniques de fabrication déposant régulièrement des brevets qui vont dans ce sens. Tony Tripeny insiste cependant en précisant que si le Saphir représentait un avenir, Corning se serait certainement engouffré dans cette voie…