En 2014, Apple devrait renoncer aux 4 pouces de l’iPhone 5s pour enfin proposer une plus grande taille d’écran. Cupertino aurait retenu non pas une mais deux tailles d’écran selon le Wall Street Journal.

iPhone 6 de Martin Hajek

Dès la commercialisation de l’iPhone 5s, les rumeurs concernant l’iPhone 6 se sont accélérées. Du concept le plus improbable aux analyses prospectives, le prochain modèle d’iPhone est, depuis, cuisiné à toutes les sauces (ci-dessus, une vision de l’iPhone 6 par le designer Martin Hajek). C’est au tour du Wall Street Journal de révéler les informations croustillantes que ses journalistes ont réussi à dégoter. Le Wall Street Journal a toujours eu des relations privilégiées avec Apple et même si Walt Mossberg, grand gourou pommé, a quitté la rédaction du journal, on imagine que la ligne directe qui reliait Cupertino et le WSJ est toujours d’actualité. Les infos qui suivent bénéficient donc d’une valeur non-négligeable dans les rumeurs qui courent autour du prochain appareil amiral de la Pomme.

Selon Lorraine Luk, Eva Dou et Daisuke Wakabayashi, Apple devrait dévoiler deux nouveaux iPhone en 2014. L’un d’entre eux, déjà en pré-production, devrait arborer un large écran d’au moins 4,5 pouces. Soit a minima 12,5 % d’augmentation par rapport aux 4 pouces de l’iPhone 5s. Un second modèle, encore à l’étude, positionnerait Apple aux portes des phablettes avec une façade de plus de 5 pouces (plus grand qu’un Samsung Galaxy S4). La troisième information du WSJ n’est pas des moindres : Apple stopperait la production de l’iPhone 5c renonçant du même coup à un modèle plastifié…

Un iPhone plus grand. Même si Steve Jobs avait coutume de justifier les 3,5 pouces de l’iPhone d’origine par la nécessité de pouvoir balayer la totalité de l’écran avec le pouce, Apple a déjà cédé à l’élargissement généralisé des smartphones en proposant un iPhone 5 plus grand d’un demi-pouce. La marque à la Pomme n’a pas non plus renoncé a proposer un iPad mini alors que Steve Jobs, en son temps, affirmait que le format 7 pouces n’était pas adapté à la tablette. Avec de tels revirements « idéologiques », il est tout a fait envisageable de voir Apple adapter sa gamme d’iPhone à une demande changeante. Les consommateurs ayant pris goût à la navigation internet, au jeu, à la vidéo et au shopping depuis leur smartphone, l’aspiration à plus de confort est logique. Les écrans « plus grands » connaissent donc un vif succès et Samsung, avec sa gamme Galaxy (S4, Note 3…), en récolte les fruits avec succès. C’est sûr, Apple perd des parts de marché importantes sur un segment incontournable… en Chine particulièrement !

taille écran iPhone comparé aux plus grands smartphones

Apple ayant coutume d’équiper son iPhone dernier-cri des plus récentes évolutions technologiques, on peut dès lors imaginer un iPhone 6 boosté par une puce A8 gravée à 20 manomètres (28 pour l’A7) moins gourmande en énergie, une batterie ultra-plate mais plus puissante : au moins 2 600 mAh contre 1 570 mAh pour un iPhone 5s critiqué pour son manque d’autonomie. On peut espérer un Wifi 802.11 ac mais cela influerait négativement sur l’autonomie. Un Wifi à la norme n, plus économe, est de ce point de vue plus pertinent. Le verre de façade pourrait gagner en robustesse. Quant au design, il serait assez logique qu’il rejoigne le form factor des iPad Air et Mini, ce qui donnerait pour la première fois une homogénéité du plus bel effet à la gamme mobile d’Apple. Le Wall Street Journal évoque pour sa part un design métallique « proche » de l’iPhone 5s… Rien de précis donc. Enfin, l’écran courbé évoqué ici ou là serait une grosse surprise… Le WSJ évacue d’ailleurs cette hypothèse en précisant tout de même que cette caractéristique pourrait refaire surface.

L’abandon de l’iPhone 5c. La drastique baisse de prix chez les opérateurs et la réorganisation des chaînes de fabrication chez Apple ont alimenté une idée partagée par tous : L’iPhone plastifié est « un échec ». Ses ventes seraient inférieures aux attentes d’Apple. Une information évoquée par le Wall Street Journal mais qui risque de ne jamais être confirmée par les chiffres que Cupertino doit annoncer la semaine prochaine. Apple n’a en effet pas l’habitude de préciser les volumes de ses ventes. On connaîtra les volumes de vente d’iPhone… Point ! Il sera donc difficile d’en tirer des conclusions surtout si, comme nous l’expliquions il y a quelques jours, l’iphone 5c a bien été imaginé (aspect, puissance, tarif…) pour pousser le consommateur vers l’iPhone 5s.

Un iPhone 5c très critiqué et moqué dès sa présentation…

iPhone 5c gamme

L’article du Wall Street Journal n’est que le début d’une longue marche parsemée de rumeurs, spéculations et autres « analyses d’analystes » qui mènera aux annonces tant attendues d’Apple qui attendra probablement septembre 2014 pour mettre tout le monde d’accord.