C’est le phénomène du moment ! Flappy Bird, ce jeu au principe enfantin mais au game lay coriace s’est hissé au top de l’AppStore et rapporte désormais 50 000 dollars par jour à son développeur… alors qu’il est gratuit !

Flappy Bird phase de jeu

Tapotez l’écran pour faire voler ce satané piaf et évitez les tuyaux ! Voilà comme on pourrait se contenter de résumer Flappy Bird, un jeu disponible gratuitement sur l’AppStore… Des règles simplissimes, des décors réduits à leur plus simple appareil et une difficulté à rendre fous ceux qui ont terminé Angry Bird. Avec de telles caractéristiques, Flappy Bird n’avait a priori pas tous les atouts pour devenir un hit… Pourtant, 50 millions de téléchargements plus tard, le constat est sans ambiguité. Flappy Bird cartonne. A croire que les gens aiment devenir fous devant des obstacles impossibles à franchir…

Pourquoi un tel succès ? Evacuons avant tout les éléments qui sont chez les grands éditeurs, des facteurs de réussite planétaire : Flappy Bird n’a pas de team au développement ni de scénariste aux commandes. Dong Nguyen, unique développeur du jeu, a codé Flappy Bird sur son temps libre… Fan des grands classiques de Nintendo (ce n’est pas le design des tuyaux qui diront le contraire…) le développeur vietnamien dit avoir fini le travail en quelques nuits. Selon lui, le succès repose sur la simplicité des règles, la nécessité de n’être bon que dans un seul domaine : la dextérité. Ajoutons tout de même que la compatibilité avec Game Center facilite la compétition avec des joueurs du monde entier. Quant à la possibilité de partager ses scores sur Facebook ou Twitter, elle fait exploser la visibilité du jeu. Enfin, il faut noter que le jeu est gratuit et ne compte aucun achat in-app. L’économie de Flappy Bird repose sur la publicité !

Tuto Flappy Bird

Le tuto de Flappy Bird est réduit à sa plus simple expression…

50 000 dollars quotidiens… Voilà ce que Flappy Bird rapporte actuellement à Dong Nguyen. « Je voulais faire un jeu gratuit avec publicité parce que c’est le modèle qui marche le mieux au Japon » déclare le développeur. Une manne financière qui est loin de lui faire tourner la tête. Le jeune homme ne compte pas surfer sur la « licence » et aucune mise à jour ne devrait voir le jour. Ne comptez pas sur la disparition de la publicité ou l’ajout de niveaux aux couleurs de Star Wars… Au mieux, Dong Nguyen se penchera un de ces quatre sur une éventuelle suite… Son petit Studio propose cependant quelques autres jeux qui reposent eux aussi sur des règles simples : en général, taper sur l’écran suffit à tout faire !

J’ai évidemment testé Flappy Bird. Le télécharger vous prendra quelques secondes. Il ne pèse que 3 Mo et se lance en moins d’une seconde ! Le parfait casual game ! Pas de tuto, il y a juste à taper sur l’écran pour maintenir l’oiseau en suspension. Vous comprendrez très vite ! Ce que vous comprendrez vite aussi, c’est qu’il va vous falloir du temps avant de pouvoir vous targuer d’avoir passé 2 ou 3 tuyaux… La partie ne se termine que lorsque le piaf s’écrase ce qui risque de vous arriver très très rapidement du moins durant vos 1 000 premières années de jeu… Allez, ci-dessous, mon score… juste avant que je jette mon iPhone à l’autre bout du bureau !

Score Flappy Bird

Mon score… Sur Game Center, des dizaines de joueurs ont pourtant atteint les 9 999 points ! On ne doit pas être fait de la même matière…