Une étude du Consumer Intelligence Research Partners (CIRP) indique qu’aux Etats-Unis, il se vend 3 iPhone 6 pour un iPhone 6 Plus, une ventilation sur laquelle Apple ne communique jamais.

iPhone 6 et iPhone 6 Plus

C’est sur les 30 jours qui ont suivi la sortie des iPhone 6 en septembre dernier que le CIRP s’est penché sur la répartition des ventes entre l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus aux Etats-Unis. Le Consumer Intelligence Research Partners a ainsi constaté que la phablette d’Apple représentait entre 23 et 24 % des ventes globales d’iPhone 6. Pour apprécier dûment ce ratio de 3:1, il faut garder à l’esprit que l’offre d’iPhone 6 Plus est inférieure à la demande. Que ce soit aux Etats-Unis ou ailleurs, il est en effet très difficile de mettre la main sur la version 5,5 pouces de l’iPhone 6. Il faudra donc attendre que les stocks de grands iPhone soient à la hauteur de la demande pour avoir une idée des réelles préférences du marché. Notons enfin que ce ratio peut varier sensiblement d’un pays à l’autre. En Asie, la forte demande pour le format phablette devrait faire la part belle à l’iPhone 6 Plus.

L’étude du CIRP donne également quelques informations sur les intentions d’achat. La surveillance, cette fois réalisée aux Etats-Unis, Royaume-Uni, Italie et Chine auprès de 4 000 consommateurs, révèle que 40 % des futurs acheteurs de smartphone pensent craquer pour l’un des iPhone 6. Un peu plus de 50 % d’entre eux choisiront l’iPhone 6 Plus tandis que 38 % ont l’intention de sélectionner l’iPhone 6 de 4,7 pouces. Les autres sont encore indécis.

Dernière info intéressante : l’étude, relayée par UBS, détaille que sur l’ensemble des consommateurs qui ont l’intention d’acheter un iPhone 6 dans l’année, un sur trois possède un appareil de marque Samsung. Si le géant coréen s’assurait l’affection des amateurs de grands smartphones à l’époque où Apple était absente du segment, la situation semble plus compliquée maintenant que la firme californienne dispose d’une phablette à son catalogue.