L’Agence IDC annonce une baisses des ventes de tablettes pour 2014. Un phénomène généralisé mais qui pourrait affecter Apple plus que les autres. En cause : la longévité de la tablette Pommée n’incite pas au renouvellement !

iPad Air et iPad mini retina

Apple a vendu 70 millions de tablettes en 2013 mais les perspectives évoquées par IDC sont assez pessimistes. En 2014, le marché de la tablette pourrait se contracter de 30 %. Ce chiffre affecterait Apple plutôt deux fois qu’une : d’une part, les tablettes low-cost motorisées par Android taillent de véritables croupières au luxueux iPad qui est passé d’un quai-monopole en 2010 à 52 % de PDM en 2012 puis 36 % en 2013... A cela s’ajoute un phénomène nouveau. Les consommateurs seraient satisfaits de la tablette qu’ils ont achetée et n’auraient pas l’intention de renouveler leur matériel rapidement. Champion de la longévité, l’iPad est concerné au premier rang.

Parts de marché iOS, Android,... pour tablette

Le marché des tablettes ralentit. Les chiffres annoncés par IDC sont éloquents. Le marché de la tablette devrait chuter de près d’un tiers en 2014 par rapport à 2013. Ces perspectives sont d’autant plus brutales que ce marché explose depuis 3 ans. En 2012 selon Gartner, 116 millions de tablettes ont été commercialisées. En 2013, ce chiffre atteignait 195 millions : presque 70 % d’augmentation ! « Les consommateurs pensent que la tablette dont ils disposent suffit à l’usage qu’ils en ont (…) Ils sont donc désormais bien moins nombreux que les années précédentes à penser upgrader leur matériel », déclare Tom Mainelli, Vice-Président en charge des appareils mobiles chez IDC.

Apple est particulièrement touchée par la baisse du marché. Si l’ensemble du marché de la tablette est concerné par les mauvaises perspectives évoquées par IDC, Cupertino a plus de souci à se faire. En effet, depuis 2 ans Android s’est accaparé presque deux tiers du marché mondial passant de 45,8 % de PDM en 2012 à 61,9 % en 2013. Cette forte progression en cache une autre : Android, ce sont 53,3 millions de tablettes vendues en 2012 et… 120,9 millions en 2013 ! Apple, pour sa part, ne fait que passer de 61 à 70 millions. Par rapport à Samsung et Asus, les deux challengers de la Pomme, on peut parler de stagnation. Une inertie plus sensible à un éventuel ralentissement que le vif mouvement ascendant de la concurrence.

Parts de marché OS tablette en 2012 et 2013

Selon IDC, Apple serait de surcroit victime de la qualité des ses tablettes. L’ensemble des produits disponibles sur le marché semble satisfaire une clientèle qui trouve depuis quelques temps maintenant des machines mobiles répondant parfaitement à leurs besoins. Inutile d’en changer ! Le phénomène est déjà bien connu chez Apple mais il pourrait encore se renforcer…

Bonne nouvelle cependant ! IDC précise que si le marché de la tablette est saturé dans les pays riches, les consommateurs équipés de tablettes bas de gamme ou moyenne gamme ont l’intention mettre la qualité (haut de gamme) et la longévité au rang des critères prioritaires pour leur prochain achat. Ces deux données sont depuis toujours inhérentes à l’image d’Apple. En toute logique, l’envie d’une tablette de meilleure qualité devrait diriger le consommateur vers l’Apple Store… En 2014, Apple doit donc impérativement attirer les Android users vers ses iPad Air et Mini car vous l’aurez compris, les propriétaires d’iPad eux, sont déjà servis… et pour un certain temps !