Alors que le probable rachat de Beats Electronics par Apple est sur toutes les lèvres, il pourrait n’être qu’une nouvelle étape dans la vaste constitution d’une dream team…

Logo Apple fond bleu

Tout porte à croire que le rachat de Beats cible particulièrement ses dirigeants, Jimmy Iovine et Dr. Dre, pour leur savoir-faire et leur carnet d’adresses dans le domaine de la musique et l’achat de droits… Savoir-faire, expérience, carnet d’adresses, succès… Voilà autant de qualités qui semblent constituer un point commun à toutes les personnalités récemment recrutées par Cupertino.

Angela Ahrendts, la reine du luxe à l’européenne

Angela Ahrendts, en charge des Apple Store (Retail et en ligne) depuis quelques jours, est l’un de ces recrutements-clés. Transfuge de Burberry, l’ex-CEO de la marque de luxe a su réorganiser son réseau de distribution que ce soit en boutique ou sur le Web.  Service-client, boutique en ligne, marché chinois… Ahrendts a fait évoluer Burberry avec le succès qu’on connait (CA multiplié par 2,5 et action multipliée par 3 entre 2006 et 2013). La dirigeante qui semble déjà convaincre les cadres de Cupertino a déjà annoncé la couleur : Rapprochement des Apple Store (Retail et en ligne), paiement en ligne, iBeacon, service-client, clientèle chinoise… sont autant de dossiers qui vont dans les mois qui viennent sensiblement évoluer. Il faut aussi compter sur son expertise dans le domaine de l’accessoire de luxe dont Burberry s’est fait une spécialité.

Jay Blahnik, gourou du fitness

Jay Blahnik, ex-gourou du Fuel Band chez Nike et Ben Shaffer, ex-responsable au laboratoire de développement du même groupe, ont rejoint Apple en 2013. Si on pouvait se demander si ce type de recrutement pouvait remettre en cause les bonnes relations qui lient depuis des années Apple et Nike, il semble que le contraire soit en train d’arriver. Fin Avril, Mark Parker, le CEO de Nike, a évoqué la fin du Fuel Band et un partenariat très fort entre sa société et celle de Tim Cook. Il est possible que Nike et Apple collaborent en réalité depuis plusieurs mois autour de ce que tout le monde appelle l’iWatch et qui pourrait s’avérer être un bracelet connecté orienté sport/santé. L’expérience de Ben Shaffer et de Jay Blahnik associée au savoir-faire de Nike quand il s’agit de signer un partenariat avec une star du sport pourrait faire des étincelles si Apple dévoile un bracelet (montre) connecté d’ici quelques semaines…

Paul Deneve, le luxe à la française…

Paul Deneve, ex-CEO de Saint-Laurent, avait déjà travaillé chez Apple. Mais l’homme avait préféré s’orienter vers le luxe. De retour à Cupertino, Deneve travaillerait sur des projets spéciaux sans qu’on en sache d’avantage. Mais son profil laisse penser qu’il apporterait une grosse expertise si l’iWatch s’avère être autre chose qu’un bracelet en plastique comme ceux proposés par la concurrence. L’hypothèse d’une montre (ou accessoire) connectée de luxe a d’ailleurs été évoquée par l’informé Ming-Chi Kuo. L’analyste prédit en effet la sortie d’une iWatch à la carte dont la finition la plus luxueuse ferait bondir le prix à plusieurs milliers de dollars !

Des spécialistes de la santé en veux-tu, en voilà !

Dr Roy J.E.M Raymann (spécialiste du sommeil), ex de Philips, Nancy Dougherty, spécialiste de l’analyse sanguine non immersive et Ravi Narasimhan, spécialiste de la surveillance de patient à distance ont tous rejoint Apple. Leur expérience les associe directement à la santé qui devrait être au centre d’iOS 8 et d’un futur objet connecté, que ce soit une montre ou un bracelet…

Jimmy Iovine, négociateur hors-pair, ami des Majors…

Jimmy Iovine et Dr. Dre seraient au coeur du rachat de Beats. Ancien proche de Steve Jobs, Iovine aurait joué un rôle clé dans la négociation des droits lors du lancement de l’iTunes Store. Sa présence aux côté de Tim Cook pourrait relancer le projet de TV connecté qui serait bloqué par des négociations difficiles avec les ayant-droits.

Conclusion

Réseau de distribution, paiement en ligne, objets connectés, marché du luxe… on le voit, Apple négocie actuellement un large virage stratégique. Les recrutements qui ont été effectués ces derniers mois ont enrichi Cupertino de profils spécialisés et taillés pour une mise en oeuvre rapide de leurs compétences. Reste tout de même à coordonner tout ce monde. On le sait, ce n’est pas parce qu’on arrive à réunir les meilleurs que l’équipe gagne à tous les coups…