Peu après le lancement des pré-commandes de l’Apple Watch, la banque d’affaires Goldman Sachs s’est intéressée à l’attrait de la montre auprès des Américains. La tendance est plutôt positive pour Apple.

Apple Store - Lancement pré-commande Apple Watch (8)

Aux États-Unis, Goldman Sachs a interrogé 1 000 personnes à propos de leur intention d’achat pour une montre connectée. À l’heure où on annonce 1 ou 2 voire 2,5 millions d’Apple Watch pré-commandées en un week-end, il est intéressant de voir à quel point le phénomène est capable d’influencer tout un marché.

Les résultats de l’étude ne représente que la population américaine mais ils sont plutôt positifs pour Apple. Ainsi, 11 % des propriétaires d’iPhone sont très intéressés par l’achat d’une Apple Watch dès 2015 tandis que 25 % se disent assez intéressés. Sachant que plus de 700 millions d’iPhone ont été commercialisés depuis 2007, savoir que 36 % des propriétaires actuels lorgnent vers l’Apple Watch apparait comme rassurant pour Cupertino.

intention d'achat Apple Watch en 2015 - Etats-Unis - Goldman Sachs

Si les hommes sont à peine plus nombreux que les femmes à s’intéresser à l’Apple Watch, Goldman Sachs révèle que c’est la tranche 25-34 ans qui est la plus susceptible de passer à l’acte dès cette année.

Intentions d'achat Apple Watch par sexe et âge - Etats-Unis - Goldman Sachs

D’une manière plus générale, le sondage de la banque rapporte que les porteurs d’une montre traditionnelle se révèlent très intéressés par l’univers de la smartwatch. Un message qui devrait être entendu par des spécialistes de l’horlogerie qui, dans le cas contraire, pourraient voir leur clientèle abandonner leur marque, quelle que soit leur prestige. En effet, les plus intéressés par une montre connectée ont le plus souvent déclaré porter une Fossil, Seiko, Casio, Rolex, Timex ou TAGHeuer. Des « horlogers » à la clientèle très disparate.