Quelle qu’en soit la raison, la question du renouvellement d’un iPhone ou d’un iPad se pose toujours à un moment ou à un autre. L’étude du Consumer Intelligence Research Partners aux Etats-Unis révèle que les deux appareils connaissent un sort bien différent quand vient ce moment.

iPhone et iPad

L’iPad et l’iPhone ont bien des choses en commun. Des centaines de milliers d’applications, des jeux, un navigateur internet et un client mail notamment. Si leur usage diffère, il y a au moins une chose qui les oppose radicalement, c’est la fréquence à laquelle ils sont renouvelés.

Après avoir observé 2 000 utilisateurs d’iPhone et iPad, le  Consumer Intelligence Research Partners constate qu’un iPhone est en moyenne renouvelé tous les deux ans. Un rythme qui coïncide avec la durée de nombreux forfaits mobiles. Il n’y a pas de hasard. Mais d’autres facteurs entrent en jeu. Si le CIRP met la durée du forfait en avant, ajoutons que 2 ans, c’est le délai qui sépare deux modèles véritablement différents de l’iPhone. Une année sur deux en effet, le smartphone est « simplement » mis à jour à travers des fonctions améliorées mais loin d’être déterminantes dans le renouvellement de l’appareil.

Fréquence de renouvellement des iPhone, Mac, iPod et TV

fréquence de renouvellement iPad, iPhone, Mac, iPod et TV

Lorsque l’iPhone est cassé en revanche, son propriétaire est pour le moins prompt à le remplacer. 8 utilisateurs sur 10 remplacent leur iPhone cassé dans les deux jours. Un délai qui passe à une semaine ou plus quand il s’agit de l’iPad. De ce point de vue, la tablette ressemble plus à un Mac.

La tablette d’Apple a un autre point commun avec le Mac. Si l’iPhone est renouvelé tous les deux ans, l’iPad lui est plutôt remplacé tous les 2 à 5 ans tout comme une machine de bureau. Mais bonne nouvelle (pas pour Apple), les iPad sont plus de deux fois plus nombreux à être transmis à un tiers (amis, famille,…) que l’iPhone. On le voit, l’iPad est loin d’être un grand iPhone ! Il est probable que la raison essentielle qui pousse à renouveler un iPad rapproche elle aussi la tablette d’un Mac : quand la machine montre des signes de ralentissement, l’utilisateur pense à upgrader son matériel. Les chiffres relevés par le CIRP complètent d’une certaine manière ceux d’IDC qui révélaient il y a quelques jours que la longévité de l’iPad pouvait devenir un problème pour Apple alors que le marché de la tablette a tendance à saturer dans les pays riches. Le salut d’Apple viendra peut-être du fait que les propriétaires d’une première tablette low cost ont tendance à choisir un second modèle plus premium…

Les anciens iPad sont bien plus transmis à une tierce personne que n’importe quel autre type de matériel…

Ce que les utilisateurs font de leur vieux smartphone, feature phone et iPad

Choisir un matériel premium après avoir expérimenté le low cost offre un vrai relais de croissance à Apple qui ne propose rien d’autre que du haut de gamme. Cette tendance annoncée par IDC est peut-être confirmée par les nouveaux chiffres du Consumer Intelligence Research Partners : en décembre 2013, 78% des acheteurs d’iPad n’avaient jamais possédé de tablette Apple. Un taux certes en baisse par rapport à mars 2013 (84%) mais en contraste total avec un iPhone qui n’arrive à attirer que 1 à 2% des consommateurs n’ayant jamais possédé un smartphone. Le mobile d’Apple doit trouver de nouveaux arguments pour attirer en masse une clientèle pas encore acquise à sa cause…

Le taux de primo-acquéreurs d’ipad est en baisse mais reste très élevé

Courbes premier achat iPhone, iPad et smartphone

L’arrivée d’un iPhone 6 à l’écran plus large et à l’autonomie renforcée pourrait faire bouger les lignes en attirant de nombreux Android users pour qui les 4 pouces de l’iPhone 5s sont rédhibitoires…