Les propriétaires d’iPhones 5s sont plus gourmands que les autres… en termes de données téléchargées ! Un état de fait rapporté par une étude de JDSU menée en 2013 dans le monde entier.

Youtube sur iPad

Le phénomène est confirmé par diverses études sérieuses : la consommation de données à partir de terminaux mobiles est exponentielle. Les propriétaires de tablettes et autres smartphones sont friands de mails, de vidéos, de jeux, d’achat en ligne et de cloud… Tout ça contribue au gonflement des données échangées (download et upload) mais les membres de la Location Intelligence Business Unit nous apprennent que tous les mobinautes ne sont pas égaux ! Dans le top 10 des appareils les plus consommateurs de données, 6 sont griffés d’une Pomme ! En tout cas dans le périmètre des pays développés. La palme revient aux utilisateurs d’iPhone 5s qui, dans cette « zone géographique », consomment 41% de données supplémentaires comparés aux propriétaires de Samsung Galaxy S4. Ces mêmes personnes consomment presque 7 fois plus de données que les détenteurs d’iPhone 3G, appareil ici utilisé comme étalon…

Tableau consommation de données par iPhone 5s, iPhone 5, iPad

D’une génération à l’autre, l’iPhone génère entre 20 et 40% de consommation supplémentaire de données. Une tendance encouragée par différentes causes qui ne sont pas identifiées par l’étude. Pour autant, on peut imaginer que les éléments suivants jouent en faveur d’une plus grande consommation. Entre 2012 et 2013, la consommation d’application a doublé ! Un phénomène largement boosté par le secteur des messageries et celui des réseaux sociaux (+203%). Deux « familles » qui reposent sur l’échange de données… D’autre part, la concurrence qui oppose les opérateurs facilite l’émergence de nouveaux standards toujours plus rapides. En France, le déploiement rapide de la 3G (puis maintenant de la 4G) a joué un rôle déterminant dans les usages mobiles.

Enfin, si l’iPhone 5s arrive en tête de ce classement c’est peut-être parce que ses tarifs le réservent à une frange de population plus prompte à opter pour des forfaits encourageant… la gourmandise.