Alors que la sécurité a tendance à s’améliorer dans Big Apple, les vols d’iPhone et autre iPad sont en constante hausse.

Vol iPhone dans la rue

L’ère Michael Bloomberg a beau afficher de bons chiffres concernant la sécurité des New Yorkais, une « niche » vient noircir le tableau : le vol d’iDevices. Le vol à l’arraché a lieu en général dans les transports publics, un lieu où les voyageurs, absorbés par leur smartphone ou tablette, sont incapables de protéger leurs arrières.  Alors si depuis 2002, ce type de délit a baissé de 1%, il faut mettre ce « résultat » en perspective avec les autres secteurs mesurés : dans ce même laps de temps, les meurtres ont chuté de 43%, les cambriolages de 30% et les vols de voitures de 72% selon les chiffres de la NYPD ! La lutte contre les vols d’appareils électroniques est d’autant plus décevante que depuis 2010, ils sont en perpétuelle augmentation…

utilisateur iPhone dans le métro

Consulter son smartphone dans le métro : une activité risquée… aux E-U comme en France !

Selon la police New Yorkaise, c’est bien le vol d’iPhone qui est en cause dans ces mauvais chiffres. Le flagship d’Apple, symbole du « top technologique », est très recherché tout comme d’autres types de matériels électroniques selon certains experts américains. A New York, Apple représente 18% des vols ! Ce succès a poussé la police a se former dans la recherche spécifique d’appareils Apple.

En 2013 à New York, 8 465 vols de matériels Apple ont été recensés.

Statistique vols iPhone à New York

New York n’est pas la seule ville où les vols d’iPhone atteignent des niveaux inquiétants. A San Francisco, la police a noté que les vols de smartphones Pommés augmentent alors que la vente de crack baisse ! Le rapport entre les deux ? Le vol d’iPhone est plus simple, moins risqué et… moins sévèrement puni selon la police de San Francisco. A New York aussi, les voleurs d’iPhone ont tendance à s’en sortir sans trop de grabuge…

Pourtant, iOS renforce régulièrement la sécurité des appareils mobiles d’Apple. Un mouvement qui devrait normalement ralentir l’intérêt des revendeurs et receleurs pour des iPhone a priori inutilisables : Le service « activation lock » associe désormais tout matériel à un unique compte Apple ID. Impossible de rallumer un iPhone bloqué sans le mot de passe du compte en question. « Find My Phone » permet quant à lui de localiser l’appareil. La police New Yorkaise encourage d’ailleurs l’activation de ces deux systèmes anti-vol tout comme l’usage systématique du Touch ID sur les iPhone 5s.

Faut-il renoncer aux iPhone ? Faut-il entraver le consumérisme rampant qui nous barde de matériels toujours plus attirants ? « Non ! » répond Steve Banks, le directeur d’une association américaine d’aide juridique. Selon lui, « les personnes impliquées dans ce genre de vol présentent le plus souvent une fragilité mentale, des problèmes de drogue et une grande pauvreté. C’est contre ces 3 fléaux que la société doit concentrer ses efforts. »