C’est en tout cas le résultat d’une étude de la société F-Secure ! Les adeptes d’Android en revanche, sont beaucoup moins bien lotis…

Android capte 99 pourcents des virus mobiles

Le spécialiste de la sécurité informatique F-Secure s’est penché sur les malwares qui ont circulé durant le premier trimestre 2014. Pas n’importe quels malwares ! Ceux qui ciblent l’univers mobile ont cette fois retenu l’attention de l’éditeur. Son constat fait figure de plébiscite en faveur d’iOS ! Sur les 277 virus détectés sur les 3 mois d’observation, 275 ciblaient… Android. Un seul d’entre eux ciblait iOS… (le dernier en voulait à Symbian).

On imagine que la part de marché d’Android au niveau mondial explique un tel « score ». Mais d’après F-Secure, Android capte désormais 99 % des malwares alors que ce taux n’était « que » de 91 % à la même période en 2013… Le Store au petit robot vert serait ainsi de plus en plus risqué d’autant qu’à ce taux effrayant s’ajoute une sophistication toujours plus poussée des logiciels malveillants, mais les parts de marché d’Android augmentant de mois en mois, on se doute qu’il est de plus en plus attractif pour les malwares. Sans compter le nombre de terminaux non certifiés par Googles, lesquels sont plus susceptibles d’être ennuyés puisqu’ils doivent passer par des stores alternatifs.

Cet état de fait contraste sérieusement avec la sécurité offerte par iOS. Le seul malware iOS repéré par les radars de F-Secure était destiné… aux iPhone jailbreakés ! Le directeur de la recherche de F-Secure avait d’ailleurs déclaré l’année dernière que l’App Store d’Apple était la plus grande innovation sécuritaire de ces dix dernières années.

Tampon Rejected sur AppStore

Les iAddicts ne doivent pas pour autant se sentir à l’abri et cela pour au moins deux raisons. Avant tout parce qu’un terminal mobile est désormais une cible « classique » sur le Web : Phishing, Likejacking et autres ruses en ligne sont susceptibles d’atteindre chaque utilisateur mobile à travers une navigation internet sur Safari ou tout autre navigateur. Quant à l’application Mail qui équipe chaque iBidule, elle est tout aussi vulnérable aux attaques de type phishing que son pendant OS X. Seule l’attention du mobinaute saura éviter la catastrophe.

Seconde raison : les filtres de l’Apple Store sont loin d’être infaillibles. Les 4,2 millions de comptes Snapchat récemment hackés ont prouvé que l’utilisateur iOS n’est pas à l’abri d’un vol de données. Quant aux informations personnelles non chiffrées découvertes en janvier dernier dans l’application de Starbucks, c’est encore pire : le « bug » est inclus dans l’application !

Les iAddicts sont-ils à l’abri d’un malware ? Clairement non ! Mais F-Secure confirme les observations de Cisco, autre grand acteur de la sécurité informatique, et révèle une situation tout à fait réaliste. Le système fermé d’Apple, même s’il n’est pas infaillible, assure une meilleure sécurité à ses clients.

Note : F-Secure commercialise plusieurs solutions de sécurité informatique sur les deux Stores, Google Play et App Store.