Apple serait sur le point de dévoiler un bouquet de chaînes sur son Apple TV. La difficulté des négociations aves les grands networks aurait cependant poussé Cupertino à partager les données générées par les futurs abonnés.

Apple TV avec icône Apple Events - Apple Watch

Hier, nous apprenions par l’intermédiaire du Wall Street Journal que les cadres d’Apple finalisent en ce moment les termes d’un accord avec certains Networks américains. Ces négociations devraient permettre à Apple de proposer dans les mois qui viennent une offre de contenus disponibles sur l’Apple TV. Le petit boitier noir pourrait ainsi faire l’objet d’une annonce au cours de la prochaine WWDC.

Aujourd’hui, le New York Post ajoute que les négociations menées par la Pomme impliqueraient le partage des données avec ses partenaires. Ainsi, ABC Family, CNN ou Disney Channel auraient accès aux précieuses informations concernant les goûts et usages des téléspectateurs. Si Nielsen Measurements (le Médiamétrie américain) communique aujourd’hui ce genre d’informations aux chaînes de TV, ses chiffres restent statistiques. A contrario, les données générées par l’Apple TV reflèteront une réalité intangible : temps passé devant un programme, zapping, consultation des guides, usage du Replay, enregistrement, etc.

Toutes ces informations ont une grande valeur marchande car elles permettent un ciblage toujours plus précis des messages publicitaires. Il est donc doublement surprenant de voir Apple communiquer ce type de données. La firme de Cupertino se targue d’une part de ne jamais commercialiser les données personnelles de ses utilisateurs. Les concurrents d’Apple d’autre part (Netflix et Amazon notamment), ont eux refusé de fournir ces infos à leurs partenaires.

Cette largesse éthico-commerciale de la part d’Apple révèle sans doute à la fois des négociations tendues et le désir de Cupertino d’accélérer la signature d’un accord final. Certaines sources proches du dossier ont en effet évoqué une annonce autour de la prochaine WWDC en juin 2015 et la disponibilité d’un abonnement à 30 ou 40 dollars mensuels dès l’automne.