Dans un article consacré à quelques secrets cupertiniens, le New York Times révèle que l’Apple Watch offre un mode économie d’énergie qui limite drastiquement ses fonctions connectées.

Batterie sur Apple Watch (simulation)

Selon les informations dont on dispose aujourd’hui, il semble que l’autonomie de l’Apple Watch soit très faible. 19 heures tout au plus avec un usage  mixte (veille, consultation de l’heure, interactivité relative aux notifications, etc) ou bien 2,5 à 4 heures en usage intensif ou encore 4 jours en veille. Il est donc heureux que l’accessoire dispose d’une fonction économie d’énergie qui permet à l’utilisateur de limiter sa montre à l’affichage de l’heure. Exit les notifications, suivis de santé et autres fonctions connectées dans ce dernier mode ! Quant au mode de recharge, s’il fait appel à l’induction, c’est qu’Apple a renoncé à d’autres méthodes testées comme le solaire, note le New York Times.

Pour l’anecdote, le NYT révèle également que pour pouvoir tester la montre discrètement, les designers et ingénieurs de Cupertino ont imaginé un boitier qui faisait passer l’Apple Watch pour une montre Samsung ! Une astuce qui expliquerait comment Apple a réussi à tester 3 000 Apple Watch en conditions réelles.