Si l’Apple Watch garde encore bien des secrets, il y a une caractéristique qui inquiète les observateurs, c’est son autonomie. Selon les sources de 9To5Mac, c’est un domaine dans lequel Apple échoue pour le moment à atteindre ses objectifs.

Tim Cook présente MagSafe par induction Apple Watch

Tim Cook a lui-même avancé que l’Apple Watch devra subir une recharge par jour tant l’usage des premiers utilisateurs sera intense. On aimerait le croire mais les informations recueillies par le site 9To5Mac contredisent le discours du CEO d’Apple.

Selon certaines sources dites « proches du dossier », Apple aurait bien planifié une sortie de l’Apple Watch en fin d’année 2014. Mais la trop mauvaise optimisation de son autonomie aurait remis en cause les plans de Cupertino. En effet, le puissant SoC (S1) de la montre dont les performances seraient proche de celles de l’A5 (iPhone 4s), conjugué à la haute qualité de l’écran (Retina, 60 ips…), augmenterait excessivement la consommation électrique de l’accessoire. Les conséquences sont implacables : la journée d’autonomie prévue par Apple ne serait pas atteinte. Les ingénieurs de Cupertino tenteraient de faire tourner l’Apple Watch 19 heures en utilisation mixte (veille, consultation de l’heure, interactivité relative aux notifications, etc) ou bien 2,5 à 4 heures en usage intensif ou encore 4 jours en veille.

SoC S1 Apple Watch

Les tests en cours ne seraient pas très encourageants si l’on en croit les sources du site américain. L’Apple Watch tiendrait 2h30 en usage intensif ou 3h30 en usage normal sans interruption. L’affichage de l’heure avec la simple animation des éléments de l’écran viendrait à bout de la smartwatch en 3 heures seulement.

Les conditions de ces tests ne reflètent évidemment pas l’usage réel que les propriétaires d’Apple Watch feront de leur montre. Celle-ci restera en veille la majeure partie du temps pour être consultée ou manipulée quelques secondes seulement à chaque interaction (réponse à un appel, consultation de notification, affichage de l’heure, paiement sans contact, etc). Dans ces conditions, Apple aurait prévu 19 heures d’autonomie. Il est cependant possible que la première version de l’Apple Watch n’atteigne pas cet objectif.

Plans sur Apple Watch

Autre motif de retard : le temps de recharge. La charge par induction a semble-t-il posé quelques problèmes à Apple qui a mis plus longtemps que prévu à atteindre les objectifs qu’elle s’était donnés en termes de temps de recharge.

Enfin, et c’est une petite surprise, les informations rapportées par 9To5Mac révèlent que Cupertino aurait testé 3 000 Apple Watch en conditions réelles ce qui induit qu’autant de montres ont été disséminées dans la nature ! Une vraie révolution chez Apple !

Le tableau brossé ci-dessus ne fait pas rêver. Il laisse penser que l’Apple Watch 2015 risque de passer pour une V1 qui mérite de rapides améliorations. Cette hypothèse contraste sévèrement avec ce à quoi Apple nous a habitué. Que ce soit sur le secteur du smartphone, celui de la tablette ou encore celui de l’ultra-portable, si Apple a pris l’habitude d’arriver après les autres, c’est avant tout pour offrir une solution bien supérieure à ce que le marché proposait jusque là.