15 jours après une mise à jour à peine sensible de l’iPad Mini, des rumeurs venues d’Asie laissent penser qu’Apple abandonnera la tablette de 7,9 pouces dès l’année prochaine.

iPad Air 2 et iPad Mini 3

C’est du Economic Daily News que vient l’information. Selon le média asiatique, Apple pourrait abandonner l’iPad Mini dès octobre 2015 à l’occasion de la prochaine mise à jour de sa gamme de tablettes. Selon les sources du Daily News, Apple pourrait ainsi concentrer ses ressources et celles de ses fournisseurs sur l’iPad Pro d’une part et les iPhone 6 et 6 Plus d’autre part.

Coup de mou sur les ventes d’iPad

Depuis 3 trimestres, les ventes d’iPad sont en panne. Si Apple vend toujours plus de tablettes que tous ses concurrents réunis, Cupertino doit pourtant faire face à un ralentissement des compteurs. Ce 4ème trimestre fiscal (juillet-août-septembre 2014) révélait une baisse de 13% des ventes d’iPad par rapport à la même période en 2013. Une chute d’autant plus alarmante que le 3ème trimestre fiscal était déjà taxé d’une baisse de 9,2% tandis que le second trimestre inaugurait cette courbe descendante des ventes avec un décevant -16%. Différents facteurs sont mis en avant pour expliquer le phénomène : saturation du marché de la tablette, long cycle de renouvellement estimé à 4 ans, etc. Des facteurs d’autant plus difficiles à maitriser que l’iPad a tout juste 4 ans ! Tim Cook s’est dit confiant quant à l’avenir de sa tablette. Le CEO compte officiellement sur un cycle de renouvellement à venir et une belle marge de progression dans certaines régions du monde.

Succès de l’iPhone 6 Plus

Pourtant, une tendance est « alarmante » : le succès planétaire de l’iPhone 6 Plus incarne l’appétit des utilisateurs pour les smartphones à grands écrans. Avec ses 5,5 pouces de diagonale, l’iPhone 6 Plus a tout pour cannibaliser les ventes d’iPad Mini. Certes, l’iPhone 6 Plus n’est pas un iPad Mini. Mais en terme d’usage, il offre un confort suffisant pour se substituer à la petite tablette pommée dans bien des situations : navigation Web, vidéo, FaceTime, jeu, etc.

Avec d’un côté les 4 pouces de iPhone 5s et de l’autre l’épaisseur et le poids d’un iPad Retina, l’iPad Mini avec son « grand » écran et son encombrement réduit, avait toutes les raisons d’exister. Maintenant que la petite tablette est prise en tenaille entre un iPhone 6 Plus doté d’un grand écran (5,5 pouces) et un iPad Air 2 d’une finesse exceptionnelle (6,1 mm), la légitimité de l’iPad Mini est n’est plus aussi évidente.

iPhone 6 Plus Vs iPad Mini

Il n’est donc pas farfelu d’imaginer l’abandon de l’iPad Mini au profit d’un iPhone 6 Plus plus polyvalent qui s’impose en répondant mieux aux appétences mondiales. En contrepartie, Apple pourrait répondre à une demande grandissante : celle des grands écrans mais côté iPad cette fois. Les marchés professionnel et éducatifs sont prêts, semble-t-il.

Un iPad Pro pour répondre aux nouveaux besoins

Wall Street n’est pas très inquiet. Le marché du smartphone qu’Apple exploite parfaitement, est promis à un bel avenir. Quant à l’iPad, les analystes financiers lui trouvent une belle porte de sortie à travers un marché professionnel en pleine mutation.

Selon Sundeep Bajikar, analyste chez Jeffries« Le partenariat avec IBM va faire progresser l’adoption d’iOS grâce à la fourniture d’applications sectorielles. Nous estimons que iOS pourrait viser 42 millions de nouveaux utilisateurs sur les marchés verticaux suivants aux Etats-Unis : distribution, santé, banque, voyage, transport, assurance et télécommunications. »

L’accord passé entre Apple et IBM serait ainsi capable de sortir l’iPad d’une ornière générée par un marché quelque peu saturé, une concurrence désormais à la hauteur et un cycle de renouvellement bien plus long que pour un smartphone. On peut en effet imaginer que la puissance commerciale d’IBM et la tendance du BYOD (Bring Your Own Device) saura imposer les applications iOS professionnelles en cours de déploiement chez les clients de Big Blue. D’autant qu’à l’effet de cet accord IBM/Apple s’ajoute l’arrivée récente de la suite Office sur iOS. Encore incontournables en milieu professionnel, les Word, Excel et Powerpoint ne sont plus l’apanage des Surface de Microsoft.

Office - Excel sur iPad

12,2 pouces pour le grand iPad

Exit l’iPad Mini, le grand iPad serait assemblé par Foxconn selon les sources du Economic Daily News. Il pourrait offrir des spécifications techniques semblables à celles de l’iPad Air 2 (SoC A8X, 2 Go de Ram, puce M8,…) tandis que comme le révélait le site MacOtakara hier, l’iPad Pro se parerait d’une double ligne de haut-parleurs (une sur chaque largeur) pour un usage en mode paysage. Son écran ferait 12,2 pouces de diagonale tandis que l’appareil aurait une épaisseur située entre 6,9 et 7,1 mm. iOS pourrait à l’occasion être modifié pour donner naissance à un système d’exploitation hybride sachant se plier à un usage tactile et à un mode de travail plus professionnel (souris + clavier).

iPad pro

Conclusion

L’iPad Mini n’est pas enterré et on n’est pas à l’abri d’une surprise. Après tout, cet iPad répond encore aux besoins de pas mal d’utilisateurs. Mais la très timide évolution de la petite tablette à quelques semaines de Noël n’augure rien de bon. L’iPad Mini a tout juste gagné un Touch ID et une robe dorée. Pas de changements internes ni d’amincissement à constater. Peu de chance que les clients se ruent vers ce modèle dans les mois à venir. Reste tout de même à savoir si Apple tirera définitivement un trait sur l’iPad Mini ou bien si Cupertino accordera à nouveau ses ressources au petit iPad une fois que la tablette Pro sera sur les rails.