À quelques mois de sa sortie, on apprend que le capteur photo du plus grand des iPhone 6 pourrait bénéficier d’un stabilisateur optique. Un avantage non négligeable par rapport au modèle 4,7 pouces.

Grans iPhone 6 doré dévoilé par Sonny Dickson

Les deux modèles d’iPhone 6 devraient se différencier par la taille de leur écran… mais pas que, si l’on en croit les informations de KGI Securities et de Pacific Crest Securities. Selon ces deux sources, le grand iPhone 6 pourrait bénéficier d’un stabilisateur d’image optique alors que son petit frère devrait se contenter du capteur amélioré de l’iPhone 5s.

Stabilisation optique Vs stabilisation logicielle…

On imaginait que l’iPhone 6 disponible en deux tailles (4,7 et 5,5 pouces) ne présenterait qu’une différence de diagonale d’écran entre les deux modèles. Pourtant, plusieurs sources disent le contraire. L’iPhone 6 4,7 pouces hériterait du capteur de l’iPhone 5s dans une version améliorée alors que le grand iPhone 6 (5,5 pouces) bénéficierait lui d’un stabilisateur optique. Comme sur la plupart des smartphones, le capteur de l’iPhone 5s possède bien un système de stabilisation mais celui-ci repose sur une solution logicielle. Il permet d’obtenir une image nette même en cas de mouvement de l’appareil au moment de la prise de vue. Le petit iPhone 6 reprendrait cette solution dans une version améliorée tandis que le grand iPhone 6 accueillerait une lentille motorisée que l’on trouve d’ordinaire sur les appareils photos proprement dits. D’autres constructeurs comme HTC ou Nokia (qui mise beaucoup sur la photo) ont fait ce choix.

La même photo avec et sans stabilisateur optique (image InvenSense)

La même photo avec et sans stabilisateur optique (image InvenSense)

Choix ou contrainte ?

Cette différence semble étonnante mais elle peut s’expliquer de différentes manières. Selon les sources, l’estimation d’une telle lentille est supérieure de 3,5 à 5 dollars par rapport à celle qui équipe actuellement l’iPhone 5s. La présence d’un stabilisateur optique dans le seul grand iPhone 6 positionnerait donc ce dernier dans une gamme premium qui justifierait naturellement un tarif plus élevé que celui du petit frère… L’écran plus grand protégé par un verre en saphir et un capteur photo plus performant constitueraient trois caractéristiques différentiantes bien pratiques dans une optique marketing… Au-delà du marketing, il ne faut pas négliger le fait qu’un capteur avec stabilisateur optique est sensiblement plus volumineux qu’un capteur qui en est dépourvu. Avec un boitier plus spacieux, l’iPhone 6 5,5 pouces pourrait aussi être le seul à pouvoir accueillir un tel dispositif. Enfin, selon KGI Securities, Apple ne serait pas capable d’obtenir assez de stabilisateurs optiques de la part de ses fournisseurs…

Pas de course aux pixels ?

L’iPhone 6 4,7 pouces ne serait pas pour autant un appareil photo au rabais. Apple, comme ses concurrents, fait de grands progrès d’une année à l’autre. Force est de reconnaître que l’iPhone 5s réalise de très belles photos et vidéos, tout du moins quand les conditions de prise de vue sont correctes… La règle n’échapperait pas à l’iPhone de 6ème génération. Son autofocus notamment devrait être plus rapide que celui de l’iPhone 5s. Côté Pixel, Ming-Chi Kuo, l’analyste en chef de KGI Securities, prévoit pour l’iPhone 6 un capteur Sony de 8 Mpx, soit rien de plus que sur l’iPhone 5s… à moins que les pixels continuent de prendre de l’embonpoint pour une meilleure absorption de lumière. Cependant, même si Apple n’est jamais entrée dans la course aux pixels, il ne serait pas étonnant que l’iPhone 6 arbore un joli capteur de 13 mégapixels…