Très fine, arrondie et rechargeable sans fil, l’iWatch pourrait entrer en production dès cet été pour une commercialisation cet automne.

Montre Kairos

Les rumeurs concernant l’hypothétique montre connectée d’Apple s’étaient calmées ces derniers jours mais elles repartent de plus belle. Les informations soutirées aux sous-traitants de Cupertino révèlent le genre de détails qui pourrait faire de l’iWatch un succès immédiat.

Un design arrondi… et ultra-fin !

Sony ou encore Samsung ont opté pour un design carré. Un « choix » dirigé par la forme des écrans nécessaires à l’affichage d’informations complètes : textes, photos,… Selon l’analyste Brian Blair de Rosenblatt Securities, Apple aurait fait un « choix » opposé, offrant avant tout à sa montre la forme authentique d’une montre traditionnelle. Si Motorola a la même stratégie, Cupertino aurait réussi a miniaturiser d’avantage l’ensemble. L’iWatch serait ainsi plus fine que la Moto 360 (ci-dessous) qui elle, doit être commercialisée cet été. Selon Blair, Apple produirait entre 18 et 21 millions de montres durant le second semestre 2014. C’est Quanta Computer et non Foxconn qui se chargerait de l’assemblage. La production pourrait commencer dès juillet.

Moto 360 motorola

La Moto 360 et son écran arrondi…

Ming-Chi Kuo, un autre analyste plutôt bien informé avait lui annoncé une gamme d’iWatch aux finitions multiples. La version la plus haut de gamme aurait selon lui un tarif atteignant plusieurs milliers de dollars. Forme arrondie, finesse, gamme de finition, tarifs élevés,… voilà une partie des ingrédients incontournables de l’horlogerie de luxe… Pour ceux qui doutent qu’on puisse réunir le meilleur des deux mondes, classicisme du design et technologie avancée, voici en quelques images ce que promet la société Kairos pour un tarif allant de 500 à 1 200 dollars (sortie prévue en décembre). Les caractéristiques de sa montre mécanique sont impressionnantes (notifications push, affichage des messages, podomètre, calcul des calories consommées, prise de contrôle du smartphone,…) mais Apple pourrait aller plus loin encore avec un ensemble de capteurs plus sophistiqués centrés sur la santé.

 Une recharge sans fil…

L’idée d’une finesse accrue aura tôt fait d’alarmer les plus sceptiques qui redoutent déjà une autonomie ridicule ! Si l’iWatch nécessite une recharge quotidienne, l’appareil risque le flop mondial… Plusieurs médias chinois rapportent pourtant que le fournisseur LuxShare aurait fait parvenir des modules de chargement sans fil à Cupertino… pour certification. Le dispositif rendrait la recharge de la montre plus transparente surtout s’il rejoint une autre rumeur : l’iWatch serait capable de charger ses batteries même éloignée d’un mètre du socle de recharge… L’idée est séduisante. Associée à une autonomie de 3-4 jours, la recharge sans fil permettrait un usage quasi-naturel de la montre. Travailler à côté du socle ou poser l’iWatch près de celui-ci pour la nuit assureraient la continuité de fonctionnement.

Si l’iWatch correspond bien à la nouvelle famille d’appareil promise par Tim Cook, il n’y a finalement qu’un été à laisser passer avant de découvrir le bijou. Etonnamment, il n’y a eu pour le moment aucune fuite de matériel. Pas de châssis, pas de moule, pas d’écran aperçu sur Weibo ou autre blog techno. A 4 ou 5 mois de sa sortie, l’iWatch est décidément bien discrète. La dernière fois qu’Apple a réussi à garder le secret jusqu’au bout, ce fut pour le Mac Pro cylindrique ! Personne ne l’a vu venir ! Le fait que la machine soit assemblée aux Etats-Unis n’y est sans doute pas pour rien. Alors l’iWatch ? Made in California ? Why not ?