Comme l’année dernière, IBM a scruté les achats en ligne réalisés le jour de Noël. L’étude révèle une très large domination d’iOS quand il s’agit d’achat depuis un appareil mobile.

Achat depuis un iPad - e-commerce

La période des fêtes de fin d’année est cruciale pour le commerce en ligne. Cette année, ce dernier a augmenté de 8,3 % selon les observations d’IBM. Mais l’info la plus précieuse pour les commerçants est ailleurs. Sur l’ensemble du trafic généré par le shopping du 25 décembre, 57,1 % des connexions ont été faites depuis un appareil mobile. C’est 18,6 % de plus qu’en 2013 ! Ces mobinautes ne se contentent pas de naviguer. En 2014, ces « consommateurs mobiles » ont généré 34,8 % des achats en ligne de Noël (+20,4 % par rapport à 2013).

Du point de vue des usages, le constat est à peu près identique à celui de l’année dernière. Si les smartphones génèrent 2,5 fois plus de trafic que les tablettes (40,5 % Vs 15,9 %), le rapport de force s’inverse quand il s’agit de l’acte d’achat. Les tablettes se sont ainsi accaparé 18,4 % des achats en lignes du 25 décembre. Ce taux n’est que de 16,3 % pour les smartphones. Sans avancer de chiffres, IBM déclare que le panier moyen est supérieur sur une tablette.

Pour mettre ces chiffres en perspective, IBM révèle aussi les tendances du côté des machines de bureau. Celles-ci ont représenté 42,6 % du trafic Web de Noël mais a compté pour 65,2 % des achats en ligne. Les internautes ont dépensé d’avantage sur le grand écran de leur PC : leur panier de Noël moyen a été de 107,72 dollars contre 88,70 dollars pour une commande établie depuis un appareil mobile.

Aux États-Unis, dans ce contexte, c’est iOS qui sort grand vainqueur. Durant le laps de temps observé par IBM Digital Analytics, iOS a représenté 39,1 % du trafic en ligne, soit plus du double d’Android qui s’est accaparé 17,7 % de ce même trafic. Plus important encore, les achats réalisés depuis un iPhone ou un iPad ont représentés 27 % des achats en ligne de ce Noël. C’est 4 fois plus qu’Android qui s’offre 7,6 % des achats en ligne sur la même période. Autre point fort d’iOS : la valeur des achats. Si un iOS user a dépensé  en moyenne 97,28 dollars par commande, du côté d’Android, le panier moyen a été de 67,40 dollars. Une différence de 44,3 % qui devrait encourager les e-commerçants à soigner l’expérience utilisateur sous iOS.

Note : ces chiffres ont été obtenus à travers la surveillance de 800 sites américains le 25 décembre 2014.