Entièrement dédiée à OS X et iOS 8, la keynote d’inauguration de la Worldwide Developers Conference  2014 a apporté son lot de nouveautés : Mac et iDevices n’ont jamais été aussi proches…

Tim Cook keynote WWDC 2014

Durant les 2 heures de Keynote, les intervenants ont enchaîné les nouveautés esthétiques, ergonomiques et fonctionnelles des Mac, iPad et iPhone. Mais comme le nom de la conférence l’indique, toutes les annonces sont restées concentrées sur les OS et les développeurs qui sont chargés de les exploiter… Petit retour sur une soirée bien remplie.

Auto-congratulation…

Fidèle à ses habitudes, Tim Cook a introduit sa Keynote avec une petite séance d’auto-congratulation. Après avoir remercier les 9 millions de développeurs qui animent les 2 OS à travers leurs applications, le CEO d’Apple a rapidement constaté que 51% du parc de Mac était passé sous OS X Mavericks. Un taux autrement plus élevé que les 14% de pénétration de Windows 8. Comme quoi, la gratuité de l’OS est un bon point pour la mise à jour d’un parc informatique… Tim Cook révèle aussi que dans un marché informatique en baisse (-5% sur un an annoncé), le Mac ne se porte pas si mal avec une progression des ventes de 12% ! Un peu plus tard dans la soirée, le maître de cette cérémonie fera le même type de constats autours d’iOS. La version 7 d’iOS a été adoptée par 89% des utilisateurs. Chez Android, le taux d’adoption de KitKat n’atteindrait que 9%… Selon Tim Cook, 1 tiers des utilisateurs d’Android a une machine tournant sous un OS vieux de 4 ans au moins. Un vrai danger question sécurité ! Avec une part de marché hégémonique (99% des smartphones) mais un parc peu à jour, Android domine le monde des malwares ! s’amuse le dirigeant d’Apple.

OS X Yosemite et son coup de frais…

Yosemite est le petit nom de la dernière version d’OS X. Sur la forme, on y retrouve de nombreux points communs avec iOS 7. Transparence des menus et fenêtres, icônes du Dock aplaties… et un Spotlight figurant au centre du bureau. Plutôt évolué, le moteur de recherche interne sait aussi bien retrouver un contact, un mail, un document, une page Wikipédia ou un résultat généré par Google. Le centre de notification, plus clair et personnalisable grâce aux applications de l’Appstore, ne dépaysera pas les utilisateurs d’iOS 7… et 8.

Fenêtres transparentes dans OS X Yosemite

Fenêtres et Menus d’OS X Yosemite adoptent la transparence d’iOS 7

Spotlight dans OS X Yosemite

Spotlight migre au centre du Bureau et gagne en versatilité…

Comme toutes les applications, Safari adopte une interface rajeunie et plus claire. Si Google est toujours le moteur de recherche par défaut, les résultats sont affichés dans une fenêtre glissante organisée par OS X.  Le coup d’oeil sur les onglets ouverts prend désormais l’aspect d’une grille (comme sur iOS 8) et le bouton de partage a aussi été revu. Safari est annoncé moins énergivore et beaucoup plus rapide que la concurrence. iCloud évolue sensiblement en permettant l’accès à tous les documents depuis le Finder. C’est un peu le retour d’iDisk… Quant à Mail, il autorise désormais la modification et l’annotation à la volée de pièce jointe. Intitulée Markup, cette fonction permet aussi la signature de PDF. Une fonction appelée Mail drop permet en outre d’envoyer des pièces jointes qui peuvent désormais atteindre 5 Go ! C’est iCloud qui se charge de stocker les données.

OS X et iOS collaborent sans discontinuer…

S’il y a un point qui restera dans les mémoires des spectateurs de cette keynote, c’est le caractère collaboratif des deux OS made in Cupertino. Jamais OS X et iOS n’ont été aussi proches ! Airdrop, bien pratique pour partager des fichiers d’un iPhone à l’autre, fonctionne désormais entre OS X et iOS 8 ! Enfin ! Mais la fonction la plus bluffante est appelée Handoff. A partir du moment où un appareil iOS et une machine sous OS X Yosemite sont assez proches, elles communiquent et laissent à l’utilisateur la liberté de finir une tâche sur l’un ou l’autre des systèmes. Si je suis en train d’écrire un mail depuis mon iPhone et que j’approche de mon MacBook, je peux en toute transparence finir mon message sur Mac. Il suffit pour cela de cliquer sur l’icône Mail (Dock) qui arbore un petit iPhone indicateur… L’inverse fonctionne aussi que ce soit avec un iPhone ou un iPad. Toutes les applications compatibles avec iCloud sont a priori compatibles avec cette fonction (Démo à 35min 50s dans la Keynote).

Handoff écrire un mail

Commencer un mail sur iPhone et le terminer sur Mac…

Les SMS et appels téléphoniques profitent aussi de ce rapprochement. Les messages textuels arrivent systématiquement dans l’application Messages même si le correspondant ne possède pas d’iPhone. Auparavant, seuls les iMessages avaient ce comportement. OS X Yosemite va plus loin en permettant de répondre à un appel téléphonique depuis son Mac si l’iPhone est à proximité. Plus besoin de dégainer le téléphone, tout est à portée de clic. Cela fonctionne aussi avec les SMS. Même les appels depuis OS X sont autorisés. Un numéro qui apparait dans une page Web ? Un contact à appeler ? Un clic dans l’interface d’OS X et l’appel est lancé. Si tout passe par l’iPhone, le Mac sert d’intermédiaire et d’appareil mains-libres !

Répondre au téléphone depuis MacBook

Il est désormais possible de répondre à un appel depuis le Mac… à condition que l’iPhone soit à proximité !

Il faut également noter l’amélioration du mode modem. Se servir de la 3G/4G de son iPhone pour accéder au Web n’a jamais été aussi simple. Il suffit de sélectionner l’iPhone dans les réseaux Wifi de la liste. Plus besoin de code !

iOS 8 répond aux attentes…

Comme prévu, iOS 8 adopte le flat design de son prédécesseur. Sur le fond en revanche, le nouvel OS mobile répond à de nombreuses attentes qui profitaient au jailbreak. Les notifications sont ainsi sensiblement améliorées et permettent une réponse à la volée ! Notification Facebook, SMS,… on peut désormais répondre directement depuis l’alerte même depuis un écran verrouillé !

Notification Facebook iOS 8

On peut désormais répondre directement depuis la pastille de notification…

Les versions iOS et OS X de Safari sont de plus en plus proches. Le regroupement des onglets sous forme de grille et de piles est par exemple commun aux deux versions. Idem pour les liens partagés et la liste de lecture…

Les onglets regroupés en grille et piles

Le centre multi-tâches évolue peu mais permet désormais l’affichage des derniers contacts avec lesquels on a échangé. Un double-tap sur le bouton Home les fait apparaitre au-dessus des Apps. Pratique pour contacter une personne sans en passer par les applications Téléphone ou Message…

Contacts au-dessus des applis dans le multitâches

Spotlight, dont les fonctions offertes par iOS 7 ont été implémentées dans OS X Yosemite, va encore plus loin. Il sait désormais afficher une application… qu’on n’a pas : le résultat affiché pointe vers l’AppStore. Les films iTunes sont aussi au programme tout comme la recherche sur Google. Là aussi, iOS se rapproche d’OS X.

L’application Message apporte quelques raffinements bienvenus. Regroupement des conversations, ajout et retrait facile de participants, ou encore partage de localisation personnalisable (1 heure, jusqu’à la fin de la journée, toujours). Surprise : il est maintenant possible d’y échanger des messages audio !

message audio dans application message

L’application Message inaugure une fonction… Talkie Walkie !

Mail affine encore ses fonctions. Le utilisateurs de Mailbox retrouveront d’une certaine manière leurs petits. La liste de boutons (supprimer, drapeau, autre) générée par un glissement de doigt sur un message en est directement inspirée. En revanche, la possibilité de mettre de côté un mail en cours d’écriture est une nouveauté iOS bienvenue.

les boutons façon Mailbox dans Mail

Le clavier, impossible à modifier jusqu’à maintenant, devient personnalisable ! Cette personnalisation est rendue possible via une API qui autorisera les développeurs à intégrer leur service au coeur d’une application native de l’iPhone. Grosse nouveauté également : le clavier offre une écriture prédictive proposant des mots qui collent au contexte.

Dans son obstination à refuser un Finder dans iOS, Apple contourne la problème en offrant une espèce de gestionnaire de documents : iCloud Drive. Concrètement, on peut depuis une application aller chercher un document généré (et donc stocké) par une autre application. Une fois le document édité, il reste socké par son application d’origine.

iCloud Drive

Health… C’est le nom qu’Apple a offert à l’application chargée d’agréger les données relevées par les Apps santé compatibles. Alors que chaque accessoire connecté propose sa propre interface et ses propres protocoles de communication, Apple veut unifier le tout afin de faciliter la compréhension des données récoltées. Health devrait ainsi centraliser les données médicales d’un tensiomètre, celles d’un pèse-personne et celles d’un podomètre au même endroit. Les éditeurs pourront même faire collaborer leurs applications…

Health iOS 8

 Family Sharing… L’arme anti-multicomptes d’Apple est lâché ! Désormais, les membres d’une même famille (6 personnes maxi) peuvent partager leurs achats réalisés sur l’AppStore, iTunes Store et iBook Store. Les membres d’une même familles pourront jouer sur une application achetée une seule fois. Le principe est le même pour les livres, la musique et les films. Si un enfant tente de télécharger une application payante, une autorisation est demandée aux parents.

Family Sharing iOS 8

Siri enrichit ses fonctions. L’assistant vocal d’Apple intègre maintenant Shazam, le célèbre service de reconnaissance musicale. L’achat de musique y a aussi été intégré (tant qu’à faire).

La photothèque de chacun d’entre nous ayant tendance à gonfler démesurément, Apple réinvente son flux de photos ! iCloud a une nouvelle mission : synchroniser l’ensemble de nos photos et vidéos d’un appareil à l’autre (les médias modifiés sur un appareil sont modifiés sur les autres). Vaste programme qui est malheureusement bridé… à 5 Go. Pour synchroniser le reste, il faudra en passer par la carte bleue. Heureusement, les tarifs restent relativement raisonnables : 0,99 dollars par mois pour 20 Go et 3,99 dollars par mois pour 200 Go.

Photothèque iOS 8 garde les photos synchronisées

Terminons par l’AppStore qui a été lui aussi amélioré tant pour les utilisateurs que pour les développeurs. 3 nouveautés retiennent l’attention : Toutes les applications sont éligibles aux previews vidéo. Des tests avaient été réalisés dans ce sens il y’a quelques temps. Les développeurs sont autorisés à proposer leurs applications à des Beta testeurs. Enfin, les bundles (regroupement d’applications pour un tarif préférentiel) vont pouvoir faire leur apparition.

Les appareils compatibles avec iOS 8

Appareils compatibles avec iOS 8

 

D’autres nouveautés ont été annoncées. L’ouverture du Touch ID aux applications tierces, HomeKit pour une domotique unifiée et transparente, Swift, le nouvel outil de développement,… Nous reviendrons naturellement sur l’ensemble de ces fonctions au fil des jours qui viennent. Nous regrettons tout de même l’absence de sujets qui nous auraient réjouis : Car Play n’a pas du tout été évoqué et toujours pas de Finder digne de ce nom dans iOS ! iOS 8 sera disponible gratuitement cet automne. Pour ceux qui espéraient des annonces « matériel » (iMac low cost, Mac Mini et autre iWatch), c’est raté ! La Keynote de la WWDC se recentre finalement sur l’objet de la conférence à savoir le soft et le développement. Rien de plus cette année mais rien de moins non plus. Le contrat est donc rempli n’en déplaise aux plus déçus… Reste à savoir quand la meilleure ligne de produits qu’Eddy Cue dit avoir vue chez Apple depuis 25 ans… sera dévoilée au monde.