Il y a une quinzaine d’heures, Apple a mis en ligne sur sa page Youtube quatre nouveaux guides vidéo dédiés à l’Apple Watch. Ils viennent compléter les 4 premiers tutos publiés il y a une semaine.

consultation de Apple Watch

Il y a une semaine, Apple mettait en ligne quatre premiers guides entièrement consacrés à l’utilisation de l’Apple Watch. Publiés sur la chaîne Youtube de la firme californienne, il détaillent les fonctions-clés de la montre : communiquer avec ses contacts, personnaliser le cadran horaire, consulter et répondre à un message sans en passer par l’iPhone, découvrir l’ergonomie générale de l’OS.

Deux jours plus tard, ces guides en anglais étaient ajoutés au site web d’Apple dans une version française.

Aujourd’hui, quatre nouveaux guides (en anglais également) viennent compléter la première salve didactique. La première vidéo est consacrée aux appels téléphoniques. Elle détaille les différentes façons d’appeler un contact et de répondre à un appel. Lors d’un appel téléphonique, aux deux boutons traditionnels (« répondre » et « raccrocher ») s’ajoutent un certain nombre d’options : recouvrir la montre de ses doigts pour stopper la sonnerie ou bien utiliser la couronne digitale pour accéder à l’envoi immédiat de messages pré-écrits (je te rappelle, je suis en réunion…) ou encore transférer l’appel à l’iPhone.

Pour répondre, il suffit de taper sur le bouton vert alors que le bouton rouge décline l’appel. Le clip évoque également la façon de sélectionner un contact avant de l’appeler. La voix off ajoutant que la façon la plus pratique de lancer un appel reste d’en passer par Siri comme on peut le faire avec l’iPhone à cela prêt que la fonction « Hey Siri » (réveil de l’assistant par la voix) est pour l’Apple Watch disponible sans condition préalable (en dehors d’un accès au réseau évidemment).

La seconde vidéo traite de la fonction musique. L’accès à iTunes se fait d’un simple glissé de bas en haut depuis l’écran de l’horloge, même si l’application est aussi accessible depuis l’écran d’accueil de la montre. Une troisième « voie » est possible : Siri. Il suffit de demander à l’assistant de lancer tel ou tel morceau. Encore faut-il en connaître le titre. Si ce n’est pas le cas, l’OS autorise la navigation (albums, artistes, titres, playlists) dans la bibliothèque hébergée sur l’iPhone. On retrouve une ergonomie proche de celle du smartphone sur un écran bien plus petit. Un contexte qui rend la couronne latérale indispensable histoire de ne pas masquer les titres affichés lors d’un scrolling digital.

L’Apple Watch est, dans une certaine mesure, capable d’accueillir localement plusieurs fichiers musicaux. Il faut pour cela en passer par l’application compagnon et spécifier dans la catégorie « Musique » quels morceaux doivent être transférés dans la montre. Si l’Apple Watch contient de la musique, il sera alors nécessaire de spécifier la source désirée, iPhone ou Apple Watch, par Force Touch interposé. Une étape qui permet ensuite d’envoyer le son vers un appareil lui aussi à déterminer (casque bBluetooth, enceinte Airplay…).

La troisième vidéo est consacrée à Siri. L’assistant est accessible soit par un appui long sur la couronne soit par un simple mouvement de poignet suivi d’un « Hey Siri » qui réveille la « bête ». Appel téléphonique, itinéraire, résultat sportif, ouverture d’application ou réglage d’une alarme, Siri est là en toute circonstance pour éviter à l’utilisateur de tripoter sa montre.

La quatrième et dernière vidéo de cette salve se penche sur Maps. Le système de cartographie / GPS de l’iPhone est pilotable depuis l’Apple Watch. Comme sur le smartphone, une tape sur l’adresse figurant dans un message ouvre automatiquement l’application cartographique. En dehors de ces conditions, Maps est accessible par un appui sur la couronne qui force l’apparition de l’écran d’accueil. Là, une tape sur l’icône Maps lance l’app. La couronne digitale sert alors à zoomer dans la carte.

Pour indiquer une destination, une pression ferme sur l’écran (Force Touch) ouvre un menu proposant de rejoindre une adresse, un lieu (à dicter à Siri), une destination récente (liste) ou bien le domicile d’un contact. Une fois l’itinéraire lancé, la montre vibre afin d’indiquer tout changement de direction. Si un itinéraire est initié sur l’iPhone (plus pratique que sur l’Apple Watch), les informations nécessaires aux changements de direction apparaissent automatiquement sur la montre.

Ces quatre nouveaux guides sont extrêmement clairs même s’ils sont en anglais (sous-titres disponibles). Mais ils montrent aussi que l’ergonomie de l’Apple Watch va exiger une phase d’apprentissage plus ou mois longue selon l’individu. Certains achèteront l’appareil pour le sport, d’autres pour leur suivi de santé et d’autres encore pour ne plus avoir à dégainer leur iPhone des dizaines de fois par jour. Dans tous les cas, le large potentiel de l’Apple Watch exigera de l’utilisateur un « effort » qu’il n’a plus fait depuis 2007.

Les plus anglophobes attendront que cette nouvelle série rejoigne l’espace dédié de l’Apple Store en ligne. Elles y seront publiées en français.