Un mois après sa commercialisation, l’Apple Watch devrait bénéficier d’une première grosse mise à jour logicielle selon les informations recueillies par 9To5Mac.

Apple Watch face et profil (2)

Sécurité, connectivité, ouverture, etc. La plupart des domaines logiciels de la montre d’Apple devrait sensiblement évoluer à travers une mise à jour attendue entre la prochaine WWDC et… un futur plus ou moins proche.

Find my Watch

Apple Watch et iPhone 6

Dès juin 2015, l’Apple Watch pourrait adopter un système de localisation comparable au Find my Phone ou Find my Mac que les habitués d’Apple connaissent déjà. Le dispositif utiliserait la connectivité de l’Apple Watch. Son développement aurait été réalisé avant les premières expéditions mais la dépendance de la montre vis-à-vis de l’iPhone poserait un certain nombre de problèmes. Ainsi, selon la source de 9To5Mac, pouvoir localiser une Apple Watch volée et éventuellement en effacer le contenu pourrait être repoussé à une version 2 disposant d’une connectivité plus avancée. En revanche, on peut espérer que dès juin prochain, la montre soit capable de prévenir son porteur qu’il oublie son téléphone à partir du moment où une certaine distance est détectée entre les deux appareils.

Santé & fitness

Les capteurs sur Apple Watch

La fonction de cardio-fréquencemètre, assurée par les capteurs de l’Apple Watch, pourrait être enrichie d’un système d’alerte qui se déclencherait en cas de fréquence cardiaque anormale. La montre relevant régulièrement le rythme cardiaque de son propriétaire, celui-ci pourrait ainsi être prévenu si son cœur montre quelques signes de faiblesse. Le dossier est délicat car il entre dans le domaine des « conseils médicaux », très surveillé par les autorités américaines (idem en Europe). Le manque de fiabilité d’un tel dispositif pourrait repousser à « plus tard » son implémentation dans l’Apple Watch.

À Cupertino, plusieurs sources internes évoquent une roadmap sur plusieurs années quand il s’agit de santé. L’Apple Watch ne dispose aujourd’hui que de quelques fonctions dans le domaine : comptage des pas, des calories dépensées, des efforts quotidiens et le fameux relevé cardiaque. À terme, l’appareil devrait s’enrichir d’un oxymètre (fonction déjà intégrée mais pas déverrouillée) capable de mesurer la quantité d’O2 dans le sang, un détecteur de pression sanguine, un capteur de glucose sanguin et un tracker de sommeil. Concernant ce dernier, nous nous étonnions il y a quelques jours que la surveillance du sommeil n’ait pas été intégrée dès le lancement de l’Apple Watch. En dehors d’algorithmes spécifiques, cette fonction exige la présence d’un accéléromètre et d’un gyroscope dont la montre dispose. Avec ces trois éléments, l’appareil devient capable de réveiller son porteur au meilleur moment par la détection d’une phase de sommeil léger. À l’usage, l’effet est bluffant de confort !

Applications tierces

cadran horaire Apple Watch

Apple travaillerait à l’accueil d’applications tierces au sein même de la montre. Cette possibilité, pour le moment réservée aux développeurs de Cupertino, n’a d’ailleurs pas été totalement exploitée par Apple qui n’a par exemple pas intégré toutes les Apps natives de l’Apple Watch. Une limitation qui rend l’usage decertaines fonctions extrêmement désagréable. Exigeant le rapatriement des données depuis l’iPhone,  les applications Météo, Plans ou Bourse exigent des temps d’attente inacceptables rendant leur usage peu ergonomique.

L’arrivée des éditeurs tiers pourrait également se faire à travers l’enrichissement des complications, ces petits widgets capables d’afficher en temps réel la température extérieure, le cours de bourse d’un titre ou encore le prochain événement du calendrier sur le cadran horaire de la montre. Apple travaillerait par exemple à l’émergence de Twitter dans « les options » de ses cadrans.

La prochaine WWDC, programmée pour le 12 juin 2015, devrait être entièrement consacrée aux OS et services de la Pomme. Il y a donc de bonnes raisons de croire que l’OS de l’Apple Watch ait les honneurs de la keynote qui inaugure la conférence.