Selon le Wall Street Journal, les faibles stocks d’Apple Watch seraient essentiellement dues aux problèmes de fiabilité rencontrés par le Taptic Engine fourni par la société AAC Technologies Holdings.

Apple Watch démontée par iFixit (moteur haptique et haut-parleur)

Deux premières vagues d’Apple Watch ont bien été livrées entre les 24 et 29 avril 2015. Mais c’est un fait, même en ayant commandé leur montre dès le 10 avril, certains ont vite déchanté, constatant que leur date de livraison pouvait atteindre mai voire juin ou juillet. Ces retards étaient anticipés. Fin mars 2015, les rumeurs de stocks très bas se confirmaient tandis que dès juillet 2014, l’analyste Ming-Chi Kuo évoquait des difficultés industrielles importantes susceptibles de ralentir la production de l’Apple Watch.

L’enquête du Wall Street Journal révèle aujourd’hui qu’un des fournisseurs d’Apple aurait joué un rôle important dans les retards constatés ces jours-ci. La firm AAC Technologies Holdings, chargée de la production du moteur « taptic », aurait fait face à un taux de déchet important. Le moteur taptic est ce composant qui permet à la montre de « tapoter » le poignet de son porteur pour lui notifier une information.

Le manque de fiabilité du moteur taptic aurait ainsi poussé Apple à ralentir la production de l’ensemble de ses fournisseurs jusqu’à juin. C’est au cours de ce mois-là que l’Apple Watch devrait être lancée dans de nouveaux pays. C’est aussi en juin que la montre devrait finalement être disponible en magasin.