À quelques semaines de la sortie de l’Apple Watch, un centre de recherche sur les moyens de transport publie une étude révélant que conduire avec une smartwatch s’avère particulièrement dangereux.

consultation de Apple Watch

Apairée à l’iPhone, l’Apple Watch permet à son porteur de s’affranchir du smartphone. Certains testeurs de la première heure rapportent d’ailleurs que depuis qu’ils portent une Apple Watch, leur iPhone reste rangé au fond d’une poche le plus clair de son temps. Un constat qui rassurera sans doute tous ceux qui hésitent à sortir leur iPhone 6 Plus flambant neuf dans un lieu public.

Pourtant, selon le Transport Research Laboratory de Wokingham (Grande Bretagne), le relai de l’iPhone, désormais assuré par l’Apple Watch, pourrait se retourner contre la sécurité de l’utilisateur. L’étude menée par le laboratoire anglais révèle en effet qu’au volant, les notifications et messages de la montre pourraient mener le conducteur à l’accident.

Un conducteur lisant un message sur une smartwatch met 2,52 secondes à réagir en cas d’urgence. Un délai largement supérieur aux 900 millisecondes de réaction observées chez un conducteur qui se contente de discuter avec son passager, rapporte le Transport Research Laboratory. La montre serait même plus dangereuse qu’un iPhone puisqu’en moyenne, un conducteur consultant son smartphone au volant met 1,85 seconde à réagir en cas de besoin.

Temps de réaction au volant avec iPhone ou Apple Watch

Les chiffres du Transport Research Laboratory poussent certaines instances anglaises à demander l‘interdiction d’utiliser une montre connectée au volant. Si les motivations d’une telle requête sont louables, on se demande tout de même comment les autorités vont bien pouvoir organiser la répression. S’il est difficile de cacher l’usage d’un smartphone au volant, la consultation de sa montre devrait s’avérer plus discrète.

Le plus logique serait que chaque montre connectée soit équipée d’une position « voiture » qui briderait les fonctions de l’appareil sans pour autant tout bloquer comme le fait la position « avion ».