Selon une étude menée par Gartner, les volumes de vente de l’iPhone pourraient faire passer Apple devant Nokia dès le prochain trimestre faisant de la firme californienne le second plus gros vendeur mondial de mobiles.

Chine - 2 chinoises font un selfie - iPhone 6

Ancien champion mondial de la téléphonie mobile, Nokia est sur le point de perdre une nouvelle place dans le classement des plus gros vendeurs de mobiles dans le monde. C’est Apple, grâce aux excellentes ventes de ses iPhone 6 et 6 Plus qui devrait, dès le quatrième trimestre 2014, dépasser le constructeur finlandais désormais marié avec Microsoft.

Gartner - évolution des ventes de mobiles par Apple - Samsung et Nokia

Avec ses 38,18 millions de ventes estimées au cours du 3ème trimestre calendaire 2014, Apple talonne désormais Nokia qui a commercialisé 43,1 millions d’appareils sur la même période. Toujours premier de ce classement, Samsung est loin devant avec 94 millions d’unités expédiées. Il faut toutefois préciser que Nokia comme Samsung comptent à leur catalogue de nombreux mobiles classiques (feature phones) qui gonflent encore sensiblement les chiffres. Si on ne considère que le marché du smartphone, Apple est dores et déjà meilleur vendeur que Nokia bouté pour sa part hors du top 5 mondial.

Si le classement de Gartner promet d’être chamboulé dès le prochain trimestre, c’est que la tendance d’une année à l’autre est sans ambiguité. Alors que Cupertino est passée de 6,7 à 8,4% de PDM dans le monde entre le Q3 2013 et le Q3 2014, Nokia perd 4,3 points d’une année à l’autre passante de 13,8% à 9,5% de PDM mondiale (-32%). Idem pour Samsung qui ne s’offre plus que 20,6% de PDM au Q3 2014 contre 25,7% un an plus tôt (-20%). Chez le coréen, ce sont les ventes de feature phones qui plombent les résultats avec une chute de 20% des volumes de ventes.

En parallèle, les géants chinois sortent de leur territoire avec la capacité de tenir tête aux modèles premium commercialisés en occident. S’ils ne sont pas encore en mesure de rivaliser avec le haut de gamme des Apple et Samsung notamment, les Xiaomi et autre Huawei sont désormais capables de répondre à une demande tant en Europe qu’aux Etats-Unis. Sur ces territoires, les amateurs de 4G trouvent chez les constructeurs chinois des appareils de qualité à moindre frais.