Manager au sein de la chaîne d’approvisionnement d’Apple entre 2005 et 2010, Paul Devine vient d’écoper d’un an de prison et de 4,5 millions de dollars d’amende pour avoir vendu des informations aux fournisseurs de Cupertino.

Espionnage industriel - top secret

Fraude, pot-de-vin, complot et blanchiement d’argent. Tels sont quelques-uns des 23 chefs d’accusations retenus contre Paul Devine et son complice singapourien Andrew Ang. Grâce à son poste de manager senior au sein d’Apple, Devine revendait des informations sensibles concernant les projets de son employeur. Si le nom des clients de l’ancien cadre américain n’ont pas été divulgués, on sait qu’il s’agit de fournisseurs asiatiques de Cupertino qui utilisaient les informations de Devine pour préparer et mieux anticiper leurs négociations commerciales avec Apple. Du grand classique dans le domaine de l’espionnage industriel.

L’enquête policière a permis la découverte de 150 000 dollars de cash au domicile de Devine ainsi qu’un million de dollars répartis sur différents comptes bancaires.

Lors du procès qui s’est ouvert en 2011, Paul Devine a plaidé coupable. Le juge de San José qui a prononcé la sentence n’a pas précisé les raisons du long délai qui a séparé le procès de 2011 et le jugement prononcé la semaine dernière. Devine commencera a effectuer sa peine de prison d’un an dès février 2015 puis sera soumis à 3 années de probation. L’ancien manager risquait tout de même 20 ans de réclusion.