Au cours du 3e trimestre 2014, les écoles américaines ont réceptionné plus de Chromebook que d’iPad alors que la tablette d’Apple avait historiquement la préférence de l’enseignement.

Chromebook à l'école

Apple a expédié 702 00 iPad aux écoles américaines entre juillet et septembre 2014. Un joli score qui cache pourtant une réalité un peu amère pour Cupertino. Sur la même période, Google a fourni 715 000 Chromebooks aux établissements scolaires américains. Selon les observations d’IDC, c’est la première fois que l’iPad est ainsi bousculé par la concurrence.

Rien ne va plus pour l’iPad ! Alors que le marché de la tablette est de plus en plus concurrentiel et que le cycle de renouvellement de ce type de matériel tarde à s’effectuer, c’est maintenant le marché de l’éducation qui donne du fil à retordre à Apple. Alors que l’iPad rencontrait un vif succès auprès des établissements scolaires depuis des années, il est aujourd’hui concurrencé par des Chromebook bien moins chers qui répondent parfois mieux aux besoins des étudiants.

Avec leur Chromebook, les HP, Samsung et autres Acer attaquent violemment le marché de l’éducation qui trouve dans ces machines le moyen de faire baisser la note. Si Apple concède une belle remise aux établissements scolaires avec des iPad à 379 dollars, les Chromebooks sont eux accessibles dès 199 dollars. Pas sûr que leurs fournisseurs margent beaucoup sur ce type de tarif mais l’univers de l’éducation est un marché stratégique censé familiariser la jeune génération à l’usage d’un produit.

Ce n’est cependant pas qu’une question d’argent. Il y a quelques semaines, un vaste programme de distribution d’iPad dans les écoles du District de Los Angeles a été interrompu pour différentes raisons. Parmi celles-ci, on trouve le fait que les étudiants n’ont pas les mêmes besoins selon leur niveau. Et si l’iPad convient parfaitement aux petites classes, l’absence de clavier devient gênant quand il s’agit d’équiper des étudiants plus avancés.

parts de marché Apple dans Education - Etats-Unis

Entre juillet et septembre 2014, Apple a gardé une petite avance sur Google si on prend en compte iOS et OS X. Tous niveaux confondus jusqu’au lycée, les appareils griffés d’une Pomme ont représenté 30,9 % des achats éducatifs. Chromebook et appareils Android ont pour leur part représenté 29,5 % des achats sur la même période.

Tim Cook se veut rassurant, affirmant que 13 millions d’iPad ont été livrés aux élèves depuis 2010. Ce score n’était que de 8 millions en 2013 selon le CEO d’Apple. Avec 75 000 applications dédiées à l’éducation, un iTunes U (cours en ligne sur iTunes) plutôt dynamique aux US et un iBook Store susceptible de proposer des livres réalisés par les enseignants eux-même, Apple dispose d’armes puissantes dans l’univers de l’éducation. Il faut aussi compter sur la présence historique du Macbook dans l’enseignement. Mais de son côté, Google avance aussi ses pions avec Google Play for Education depuis 2013 et un système de gestion de flotte Chrome OS/Android qui facilite le travail des responsables IT.