Ferrari vient d’officialiser la compatibilité de certains de ses véhicules avec Carplay, le système embarqué qui permet de piloter son iPhone depuis l’interface d’une voiture (écran, volant, console…).

Ferrari lance Carplay

Alors qu’on attendait Volvo avec son nouveau X90, c’est finalement Ferrari qui, le premier, applique la compatibilité Carplay à ses bolides. Ce sont les modèles FF et California T qui bénéficient de la primeur du système embarqué made in Cupertino. C’est un peu la surprise car lors du lancement de Carplay au dernier salon international de l’automobile à Genève, la firme de Maranello avait particulièrement déçu avec un petit écran résistif assez peu ergonomique (glissements de doigts interdits…). Surtout comparé aux autres partenaires d’Apple, Mercedes et surtout Volvo avec son immense écran capacitif vertical capable de savamment mixer l’interface native de la voiture (climatisation, position des sièges) et l’univers de l’iPhone.

Quant aux Pioneer et autre Alpine qui avaient annoncé la compatibilité (et même la rétro-compatibilité pour Pioneer) de leur matériel, ils attendent sans doute le feu vert d’Apple. Tout comme Volvo qui n’a pas encore officialisé Carplay même si une page dédiée figure bien dans le mini-site consacré au tout nouveau X90.

Pour rappel, Carplay est le petit nom du système embarqué d’Apple. Il autorise le contrôle de l’iPhone depuis les boutons, molettes, micro et écran d’un véhicule. Le conducteur peut ainsi prendre la main sur ses messages (mail, iMessages), sa bibliothèque musicale, le GPS ou encore le téléphone sans quitter la route des yeux. Chaque constructeur est assez libre d’adapter l’ergonomie de l’ensemble à sa philosophie. Mercedes ignore le tactile pour privilégier les molettes tandis que Ferrari, si l’on en croit la vidéo de démonstration ci-dessous, mise beaucoup sur Siri. Quel que soit le dispositif choisi, l’interface simplifiée de Carplay ne donne accès qu’à une petite poignée d’applications, sécurité oblige….