Lundi 9 juin, c’est par erreur que Facebook a rendu disponible durant quelques heures un nouveau service nommé Slingshot. Véritable arme anti-Snapchat, Slingshot offre une nouvelle manière de communiquer.

Slingshot par Facebook

Parti à la conquête de la frange sociale du Web, Facebook n’en a pas fini avec la messagerie. Slingshot, son dernier service, chasse cette fois sur les terres de Snapchat qui s’est spécialisé dans les messages à la durée de vie éphémère. Apparue prématurément sur l’App Store, Slingshot a été téléchargée par quelques petits malins.

L’application Slingshot permet l’échange de photos ou vidéos entre les membres du réseau. Les photos peuvent même être annotées. Le destinataire ne peut cependant voir le message qui lui est destiné que si lui-même renvoie un contenu à l’expéditeur… Voilà de quoi encourager l’interactivité ! La présentation de l’application ajoute que les médias ainsi échangés disparaissent définitivement passé un certain délai qui n’a pas encore été précisé… On le voit, Slingshot cumule des fonctions qu’on peut retrouver dans diverses applications…

On pense tout de suite à Snapchat dont le principe repose sur l’aspect éphémère des contenus échangés. Snapchat que Facebook a tenté d’acquérir pour 3 milliards de dollars il y a quelques mois, après avoir acheté Instagram ! Ayant la dépense facile ces derniers temps, rappelons que Zuckerberg s’est aussi offert WhatsApp pour 19 milliards de dollars en février dernier…

Slingshot sur AppStore par erreur

Instagram, WhatsApp, Slingshot, Messenger, Facebook. Voilà à quoi ressemble désormais la panoplie sociale de Mark Zuckerberg ! Toutes ces solutions ont l’air de vouloir garder leur indépendance vis-à-vis de Facebook (Messenger en a même été volontairement dissocié). Le premier réseau social au monde s’adapte tant bien que mal. Il tente de réunir (à grands frais) les services qui cartonnent auprès d’une jeune génération capable de le quitter sans ménagement au profit de nouveaux acteurs qui collent mieux à leurs usages… Si Slingshot rencontre le succès, les fondateurs de Snapchat risquent de s’en mordre les doigts… Mais rien n’est gagné ! Avant de tenter un rachat du petit fantôme, Facebook avait déjà tenté de l’imiter avec une solution dénommée Poke… Faute de succès, FB avait fini par jeter l’éponge.

Note : Facebook a bien confirmé la mise en ligne accidentelle de Slingshot. L’application devrait être à nouveau disponible dans un futur proche mais dans certains pays seulement.