Selon les informations du Financial Time, Apple terminerait de négocier le rachat de Beats Electronics, le fabricant de casques audio à la mode ! L’accord pourrait être annoncé la semaine prochaine.

Beats by dr dre

Malgré des achats réguliers (24 ces 18 derniers mois), Cupertino n’est pas connu pour jeter son dévolu sur des constructeurs de matériel. Apple vise généralement des start-up ayant développé un service ou une technologie qui sont ensuite intégrés à l’éco-système de la marque californienne. Pourtant, à travers ce rachat, la firme de Tim Cook mettrait bien la main sur une ligne de casques audio ! Beats ne se résume cependant pas à une gamme de matériel. Beats Music, le service audio lancé il y a quelques mois par Dr Dre et Jimmy Iovine surfe sur un phénomène au succès fulgurant : le streaming. Un mode d’écoute qui représente déjà 35 % des revenus de l’industrie musicale !

Ventilation des revenus de l'industrie musicale en 2013

 

Une ligne de casques audio fashion à la qualité controversée…

Ils sont volumineux, voyants… et très chers ! Les casques Beats by Dr. Dre poussent pourtant comme de champignons sur les têtes d’une jeune génération qui a renoncé au casque blanc de son iPhone et aux solutions intra-auriculaires. Il faut dire que l’influence des stars du sport et du cinéma n’y est probablement pas pour rien. Difficile de voir un acteur, un chanteur ou un footballeur écoutant sa musique sur autre chose qu’un Beats by Dr. Dre… Lancé en 2008 en réponse à la médiocrité des casques qu’Apple propose avec ses iPod, la ligne Beats by Dr. Dre joue la carte de la mode et de la musique électronique aux basses hypertrophiées… Malgré des tarifs affolants (entre 200 et 600 euros), l’offre connait un succès planétaire.

Beats Electronics a beau être dirigé par de grands noms de la musique (Jimmy Iovine, Dr. Dre, Ian Rogers, Luke Wood, Trent Reznor), de nombreux audiophiles critiquent vivement la qualité des casques griffés du fameux « b » rouge. Il faut reconnaître que les sites spécialisés dans les tests audios ne sont pas très tendres avec Beats… Aigus anémiques, basses hypertrophiées,… les commentaires se ressemblent d’une page web à l’autre. Si les matériaux, l’assemblage et le style sont à la hauteur des tarifs de la gamme, la qualité du son elle, est loin d’être au niveau ! Pourtant, les ados adorent !

Jimmy Iovine et Dr. Dre

Jimmy Iovine (CEO) et Dr. Dre à la tête de Beats Electronics

Beats, c’est aussi un service de streaming…

Lancé en janvier dernier sur un marché dominé par Spotify, Pandora, Rdio (et chez nous Deezer), le service de streaming de Beats n’est disponible qu’aux États-Unis. Il surfe sur un marché en pleine expansion (le streaming, c’est +50 % en 2013 avec 1,1 milliards de dollars de CA) alors que celui du téléchargement ralentit (-2 % en 2013). L’intérêt qu’Apple exprime pour un tel service montre qu’elle est loin d’être repliée sur elle-même, gardant un œil sur ce qui se fait ailleurs. Son propre service de streaming, iTunes Radio, sans être un échec, ne cartonne pas pour autant et l’iTunes Store qui repose sur un marché déclinant est en outre bousculé par le succès d’Amazon. Récupérer Beats Music et les équipes qui vont avec aura nécessairement une influence positive sur le futur du streaming made in Cupertino. Après avoir sensiblement modifié l’industrie musicale à travers le succès planétaire d’iTunes, Apple modifie (enfin) radicalement son approche de la musique pariant désormais sur les revenus promis par le secteur de l’écoute en ligne.

Tim Cook avait bien prévenu qu’Apple explorait toujours de nouvelles catégories de produits et services : « We are expanding Apple’s products and services into new categories, and we are not going to underinvest in this business ». Si tout le monde avait l’Apple TV ou l’iWatch en tête, c’est bien le streaming audio qui fait aujourd’hui parler de lui. À travers le rachat de Beats Music, Apple pourrait à terme proposer un service hybride qui mixerait streaming, radio et téléchargement…

Application iOS Beats Music

Le service Beats Music n’est disponible qu’aux E-U mais l’ambition de Dr. Dre est internationale…

3,2 milliards de dollars, c’est cher…

Avec 1,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuels et 500 millions investis par le Groupe Carlyle, la société Beats Electronics est estimée à 1 milliard de dollars. Apple paierait donc 3,2 fois le prix ! Oui mais Beats Electronics a quelques arguments. Selon NPD, la marque s’accapare 28 % du marché américain du casque audio. Sa part monte à 57 % si l’on ne considère que les modèles à plus de 100 dollars. On l’oublie souvent mais Beats a littéralement créé une niche qui a fait exploser le marché des casques de bonne qualité. Beats a aussi sensiblement relevé le prix qu’un consommateur est prêt à payer pour un casque. Certains observateurs informés affirment par ailleurs que le casque audio est un secteur à très forte marge. Des designers n’hésitent pas à déclarer que la fabrication d’un casque à la mode n’excèderait pas… 14 dollars.

ligne de casques Beats by Dr. Dre

De 200 à 600 euros le casque pour une cool attitude assurée…

En jetant simplement un oeil sur les nouvelles dimensions des rayons réservés aux casques de qualité, on comprend que ce marché haut de gamme intéresse Apple. Il faut d’ailleurs noter que la marque à la Pomme observe de près la vente de ces casques à travers les Apple Store du monde entier. Les Beats by Dr. Dre (et ses concurrents) y sont en effet commercialisés depuis plusieurs années… Pourtant, il est difficile d’anticiper les plans de Cupertino. On peut tout juste affirmer sans risque que l’on ne verra jamais de casques Beats rebadgés Apple…

Beats a beau sembler coller au critères d’Apple (marge, haut de gamme, marché prometteur,…) ces 3,2 milliards de dollars ne manqueront pas d’alimenter les débats qui naissent en ce moment autour du retour d’une bulle technologique… Facebook qui débourse 19 milliards pour WhatsApp, Google qui dégaine 3,2 milliards pour Nest Lab,… et maintenant Apple qui investirait une somme bien supérieure à ses habitudes ! Oui, mais c’est peut-être le prix à payer pour rattraper un certain retard, que ce soit dans les produits ou dans le service… Ces extravagants 3,2 milliards de dollars son en effet peut-être aussi le signe qu’Apple n’arrive plus à innover…

Tableau des acquisitions Apple