Le défaut de sécurité qui aurait touché des centaines de milliers de serveurs à travers le monde n’affecterait pas ceux d’Apple si l’on en croit les déclarations de Cupertino.

Logo Heartbleed

La faille de sécurité qui touche la bibliothèque OpenSSL de milliers de services en ligne (Facebook, Google,…) et applications a de quoi effrayer : clés privées, mots de passe, données personnelles et bancaires sont à la portée d’un hacker (expérimenté tout de même) qui a de surcroit la « chance » de pouvoir faire son affaire sans laisser de trace… L’utilisateur lambda aura beau changer ses mots de passe, ses données chiffrées seront toujours en danger tant que la faille n’aura pas été corrigée sur les centaines de milliers de serveurs potentiellement touchés…

Dans ce contexte angoissant, Apple se veut rassurant. La firme à la Pomme a en effet déclaré à Re/code que ses serveurs iCloud et iTunes ont toujours été à l’abri du bug : « Apple prend la sécurité très au sérieux. iOS et OS X n’ont jamais intégré le logiciel vulnérable et leurs services Web n’ont pas été affectés ».

Google, Facebook et Yahoo! ont corrigé leurs serveurs mais contairement à Apple, leurs services ont pu être hackés pendant plusieurs mois…