La fonction messagerie devrait rapidement disparaître de l’application mobile Facebook pour devenir l’exclusivité de Messenger…

Logo Facebook Messenger

La stratégie de Facebook se met peu à peu en place. Considérée comme une fonction phare, la messagerie du plus grand réseau social du monde va tracer son propre sillon. L’application Messenger va en effet devenir incontournable pour échanger avec vos contacts. Au sein de l’application Facebook, s’il est toujours possible de taper sur le nom d’un contact pour lui envoyer un message, vous aurez remarqué que l’iPhone switche vers Messenger. Ce phénomène est la première étape d’un grand changement à venir. Il est encore possible de refuser ce basculement (en n’installant pas Messenger) mais dans quelques jours, Messenger deviendra la seule solution de messagerie de Facebook.

Les réactions risquent d’être nombreuses et pas toutes très positives… Il faut reconnaitre que les solutions dédiées à la messagerie commencent à être nombreuses : Skype, Viber,  MessageMe, BBM, Snapchat, WhatsApp, Kik Messenger WeChat, Line, Libon,… sans compter nos bons vieux SMS et client mail. A quoi bon une nouvelle solution ? Pourquoi 2 applications alors que l’ensemble des fonctions pourraient être réunies dans un seul espace ?

facebook-messenger-iphone-voip-voice-messages-0

Raisons techniques et ergonomiques…

Avec ses fonctions toujours plus sophistiquées, Facebook est devenue lourde et énergivore. La disparition de la messagerie devrait selon Facebook permettre d’alléger l’application qui deviendra plus rapide… Messenger pourra en outre s’enrichir de nouvelles fonctions. Le mouvement a déjà commencé avec l’arrivée récente de la téléphonie gratuite !  L’utilisateur a donc tout à y gagner : confort, rapidité,… Soyons honnêtes : le Facebook actuel est devenu un peu fouilli. Des boutons apparents, des boutons cachés, deux champs de recherche… Messenger au contraire est simple et épuré. Le mobinaute devra seulement se faire à l’idée d’avoir deux applications au lieu d’une…

Contrer la concurrence

La messagerie est en pleine explosion sur le mobile. Certaines solutions ont réussi a capter des centaines de millions d’utilisateurs en peu d’années. Parmi elles, on trouve WeChat, SnapChat ou encore WhatsApp. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Facebook a déboursé 19 milliards de dollars pour acquérir cette dernière ! Pour conquérir le marché, Facebook doit donner son indépendance à Messenger. Selon Mark Zuckerberg, le fait que la messagerie soit incluse dans Facebook implique trop de frictions dans le processus d’échange. Une telle fonction a donc tout à gagner à être indépendante : elle capte ainsi l’entière attention de l’utilisateur qui a alors tendance à répondre plus facilement aux sollicitations de ses amis.

Qui est concerné ?

Certains utilisateurs européens ont déjà reçu une notification les alertant du changement à venir. Dans deux semaines, il ne leur sera plus possible d’échanger des messages Facebook sans Messenger. Parions que des millions de membres recevront le même type d’alerte dans les jours qui viennent. Les propriétaires de terminaux d’entrée de gamme seront « épargnés » si leur OS est trop âgé. On parle ici des appareils bon marché disponibles sous Android…

La « bascule » ne concerne pour le moment que la version smartphone. L’iPad garde toutes les fonctions dans Facebook.

Conclusion

Avec 1 milliard d’applications disponibles sur l’AppStore et seulement 24 emplacements disponibles sur l’écran d’accueil de l’iPhone, il va falloir désigner l’application qui passera en seconde page afin de caser Messenger auprès de son « vaisseau-mère ». A moins de ranger les deux Apps dans un dossier… Pas pratique ! Vivement l’arrivée de l’iPhone 6 dont le large écran devrait offrir un peu plus d’espace dans la si précieuse page Une de l’écran d’accueil…