En présentant son Fire TV, un boîtier connecté qui vient alimenter une télévision, Amazon laisse penser qu’une bataille de géants se joue dans notre salon. Première cible pour Amazon : Apple…

Fire Tv de Amazon

Il est noir, il a la forme d’un cube aplati, il se branche à l’arrière d’une TV pour l’alimenter en contenus streamés depuis le Web ou une tablette et il coûte 99 dollars. Vous pensez à l’Apple TV ? Faux ! Amazon a présenté hier son Fire TV et c’est de lui dont il s’agit. Cette « confusion » a au moins un avantage clair : c’est le moment pour Apple de rafraichir un produit âgé de deux ans. Le moment de déclarer la guerre du salon ouverte…

 

La guerre des contenus

Lors de la présentation de la Fire TV mercredi 2 avril 2014, Jeffe Bezos, fondateur et CEO d’Amazon, a promis des tonnes de contenus. Sur le principe, il n’y a pas de différences avec l’Apple TV. On y trouve Netflix, Hulu, Showtime Anytime, WatchESPN, Vevo et d’autres comme Pandora, iHeartRadio et TuneI seront bientôt de la partie. Les futurs propriétaires de Fire TV pourront aussi compter sur le service de streaming maison d’Amazon, Prime Instant Video. Si tous ces noms ne vous parlent pas plus que ça, c’est que les États-Unis sont pour l’instant le seul marché visé par le géant de l’e-commerce. Mais on comprend tout de même que les contenus sont la pierre angulaire du marché du Set Top Box. Des contenus qu’Apple a mis plusieurs années à enrichir sur sa propre solution. Après sept années d’existence, Cupertino n’a signé qu’une trentaine de partenariats (Netflix, Hulu, HBO Go, YouTube…) alors qu’Amazon en annonce une quarantaine dès la sortie de son matériel. S’ajoutent à ceux-là, quelques shows exclusifs… Une paille, répondront les Américains déjà à l’aise avec des spécialistes du domaine comme Roku qui dispose de… 1 300 partenaires ! Mais Amazon va aussi jouer la carte des applications. Celles-ci devraient affluer dans les mois qui viennent pour rendre la TV aussi versatile qu’une tablette… la mobilité en moins.

Contenus Fire TV de Amazon

Le jeu vidéo

Jeff Bezos ne cache pas son jeu (contrairement à d’autres…). Le jeu vidéo doit prendre une place importante au sein de la Fire TV. Avec 133 titres disponibles dès le lancement, le mini-boîier noir fait mieux que Roku (77 jeux) et jette une pierre dans le jardin d’Apple qui n’offre aucun jeu sur son Apple TV. Avec un OS basé sur un mélange d’Android et de HTML, il devrait être assez aisé pour les éditeurs tiers de rapidement proposer leurs jeux en version Fire TV. Si la manette très « gamer » (39,99 dollars) présentée hier par Amazon laisse présager l’arrivée de nombreuses applications ludiques, il ne faut pas pour autant rêver. C’est le casual gaming dont il est question ici. Avec un tarif moyen annoncé à 1,85 dollar, on peut même imaginer que les jeux de la Box by Amazon ne dépasseront pas l’intérêt des jeux de l’AppStore… Asphalt 8, Minecraft ou encore Monster Inc. sont déjà annoncés. L’existence d’une manette est tout de même une bonne nouvelle comparée au couple iPhone-Apple TV qui n’offre pas la meilleure ergonomie. Alors que l’Apple TV est particulièrement adaptée au jeu, la Pomme n’a jamais dépassé le stade du streaming/mirroring depuis un iPhone ou un iPad ! Amazon et ses jeux disponibles en local sont une vraie alerte pour Cupertino qui n’a d’autre choix que de réagir. Les Xbox One, Playstation 4 et autre Nintendo en revanche, ne sont pas menacés… pour le moment.

Démo de jeu sur Amazon Fire TV

Spécifications

Avec un processeur quad-core (Qualcomm Snapdragon APQ8064 cadencé à 1,7 GHz), 2 Go de RAM et un processeur graphique dédié (Qualcomm Adreno 320) , le Fire TV est selon Jeff Bezos 3 fois plus puissant que ses concurrents. Une sortie HDMI 1080p, une sortie audio optique, une prise Ethernet, un port USB, 8 Go de stockage, une antenne Wifi MIMO et le Bluetooth 4.0 complètent le tableau. Tout cela est bien théorique mais il faut reconnaitre que l’Apple TV est de ce point de vu dépassé. Deux années sans mise à jour pèsent trop sur le boîtier d’Apple.

Sorties de la Fire TV

Ergonomie

Le Fire TV propose une télécommande dotée d’un micro. Pilotable à la voix, le boitier saurait ainsi se passer du clavier. Trouver un film en nommant simplement un de ses acteurs devrait être grandement facilité par un tel micro. L’ergonomie de l’Apple TV est dépassée de ce point de vue. La navigation y est assez insupportable avec la télécommande. Elle s’améliore avec l’aide d’un iPhone mais on n’a pas forcément envie de dégainer son smartphone devant l’écran. La télécommande a aussi l’avantage de toujours se trouver à proximité de la télévision… contrairement à l’iPhone ou l’iPad. La solution d’Amazon attribue aussi un rôle à la tablette qui est capable d’afficher un complément d’informations sur le programme en cours de diffusion.

Télécommande du Fire TV

Jeff Bezos a aussi annoncé un moteur de recommandation qui permet au Fire TV de proposer en permanence des contenus qui collent aux habitudes du téléspectateur. Avec la variété des médias, la recommandation est au cœur de la réussite d’un tel business ! Le dispositif du Fire TV offre une subtilité intéressante : dénommée ASAP, elle permet au boîtier de disposer en local du début des contenus les plus pertinents. Un clic et ça démarre ! Plus basiquement, le Fire TV offre une fonction de streaming depuis une tablette ou un smartphone. Rien ne dit que les iPhone et iPad seront compatibles mais les propriétaires de Kindle Fire pourront envoyer leurs médias (vidéo, photos…) vers un grand écran en passant par le Fire TV. Du AirPlay version Amazon… Tout ça reste à tester. Les mauvaises surprises ne sont pas impossibles. Côté Apple, les attentes sont fortes. Réinventer l’ergonomie d’un appareil électronique, c’est une des spécialités de la firme californienne. Et s’il y a un domaine où cette ergonomie est épouvantable, c’est bien celui des TV et des Box…

Commande à la voix sur Fire TV

Les avantages d’Apple

L’Apple TV est directement visée par Amazon. Mais le boitier griffé d’une Pomme garde quelques avantages. Avant tout, il ne faut pas minimiser l’attractivité de la marque. Elle joue un rôle clé dans le succès des produits de Cupertino. Avec assez peu de fonctions, l’Apple TV présenté comme un hobby pendant des années, connait un succès non négligeable. L’appareil a rapporté 1 milliard de dollars à Apple en 2013 selon Tim Cook ! Aux États-Unis, L’Apple TV et le Roku se partagent 80 % du marché des Set Top Box selon NPD. Du point de vue des contenus, Apple a quelques armes non-négligeables au premier rang desquels on trouve le riche AppStore. Encore faut-il que Tim Cook veuille associer l’Apple TV aux éditeurs tiers dans une vaste mesure. Il faut aussi compter sur les liens qui rapprochent Apple de Disney et Pixar, deux marques très attractives. La présence de HBO Go sur l’Apple TV semble plus anecdotique (absente du Fire TV) mais aux E-U, HBO est une pépite…

Interface Apple TV

Conclusion

Un boîtier minuscule, des spécifications incroyables, des tonnes de contenus, un prix incroyable… les gens vont adorer la Fire TV ! Voilà comment Jeff Bezos résume sa petite bombe profitant du silence assourdissant d’Apple. Cela fait deux ans que l’Apple TV n’a pas été mis à jour (on parle de matériel). Les rumeurs et informations qui circulent laissent présager une grosse mise à jour en 2014. Sera-ce un boîtier ? Une TV ? Seuls Tim Cook et une poignée de salariés d’Apple le savent. Le CEO d’Apple a bien évoqué l’arrivée d’un nouveau produit en 2014 mais sans plus de précision. Les analystes ont peu de retour des fournisseurs de composants spécifiques à la TV. Un signe qui repousserait la sortie d’un écran à plus tard… C’est donc une mise à jour matérielle et logicielle du boitier qui tient la cote. Cette mise à jour serait de bonne augure dans un marché du matériel de streaming en augmentation de 30 % en 2013 aux US (+23% pour l’Apple TV). L’Apple TV se porte bien mais le mouvement d’Amazon vers une offre contenu+matériel a de quoi inquiéter. Après le duo Kindle-Store Amazon (livre, services, biens de consommation,…), le géant de Seattle rejoint Apple sur un terrain qu’il maîtrise, la vente de médias en streaming…

Comparatif Spec Apple TV, Fire TV, Roku et Chromecast