Avec 27 % de PDM, le smartphone à plus de 500 dollars joue désormais un rôle déterminant en Chine. Un marché en devenir capté à 80 %… par l’iPhone !

Drapeau chinois

Arrivée seulement en décembre 2013 chez China Mobile, le plus gros opérateur chinois avec 700 millions d’abonnés, Apple est en train de redessiner les lignes du marché du smartphone haut de gamme en Chine. C’est la plateforme d’analyse Umeng qui l’affirme, chiffres à l’appui.

Les smartphones explosent en Chine : en 2013, selon Umeng, leur nombre est passé de 380 millions à 700 millions. Si les modèles bon marché mènent la danse, les smartphone haut de gamme (+ de 500 dollars) occupent désormais 27 % de ce marché. Une bonne surprise pour Apple qui aspirerait 80 % de ce marché avec ses iPhone 4s, 5c et 5s. Une performance d’autant plus remarquable que l’accord qui lie Apple et China Mobile n’a que 3 mois… Pour se convaincre du rôle de la Chine dans la stratégie d’Apple, Umeng précise que le pays de Xi Jinping compterait désormais près de 100 millions d’utilisateurs d’iPhone, soit autant qu’aux Etats-Unis. Faisons un peu de math : l’iPhone possède 80 % du marché haut de gamme qui lui-même représente 27 % des smartphone vendus. Apple aurait ainsi 21,6 % du marché chinois du smartphone… Mine de rien, c’est peut-être la plus grosse information de Umeng !

ventilation des ventes de smartphones en Chine 2013

Multiplié par 9,3 entre 2011 et 2013, le nombre de développeurs iOS chinois n’y est certainement pas pour rien.

Au cœur du succès des smartphones, les applications en segmentent assez clairement les utilisateurs. Les propriétaires de smartphone haut de gamme n’ont en effet pas les mêmes usages que les autres. Avec des besoins plus diversifiés, ils ont une préférence pour les applications dédiées aux actualités, à la navigation, à la finance et au e-commerce. Les utilisateurs de smartphone bas de gamme (moins de 150 dollars) sont plus attirés par les fonds d’écran et les jeux.

Usage des propriétaires de smartphone en Chine

Enfin, toujours selon Umeng, le marché chinois des primo-accédants ralentit tandis que celui du renouvellement est en plein développement. Le phénomène doit favoriser les smartphones plus chers, les utilisateurs cherchant spontanément à améliorer leur expérience. Une nouvelle aubaine pour Apple qui ne proposera sans doute jamais de terminal bas de gamme… même en Chine.