La semaine dernière, Microsoft mettait à jour sa suite Office version iOS offrant aux iPhone et iPad users Word, Excel et Powerpoint toujours gratuits mais désormais libérés de leurs limitations. Enfin presque.

Excel sur iPad

Disponibles gratuitement sur l’AppStore depuis mars 2014, les 3 applications stars de Microsoft offraient enfin à l’iPad la totale compatibilité avec les documents Word, Excel et PowerPoint. La version gratuite d’Office était cependant limitée à la seule consultation des documents. Pour pouvoir les créer ou les éditer, il fallait mettre la main à la poche. Les fonctions complètes d’Office iOS n’étaient en effet déverrouillables qu’à travers un abonnement annuel à Office 365 à 99 euros par an ou 10 euros par mois (79 euros/4ans pour les étudiants).

Depuis la semaine dernière, Microsoft a mis fin à ces limitations. D’une part, Office est désormais disponible sur iPad et iPhone. Cette gratuité offre d’autre part une expérience quasi-complète de la suite Microsoft. Reste à savoir ce qu’il est possible ou impossible de faire avec une suite Office iOS gratuite. Sans surprise, ces informations sont absentes du descriptif proposé sur l’AppStore. Revue de détail.

Un bon freemium

La version gratuite d’Office dans sa version iOS est compatible iPad et iPhone. Elle autorise l’ouverture, la création, l’édition et le partage de documents sur DropBox ou OneDrive, le service Cloud de Redmond. Mais quelle que soit l’application, Word, Excel ou Powerpoint, des limitations importantes comme le suivi des modifications et l’usage commercial des documents nécessiteront un abonnements à Office 365 entreprise. Que ce soit dans Word, Excel ou Powerpoint, la récupération de fichier depuis Dropbox Business ou OneDrive Business est limitée à la consultation de document pour un utilisateur gratuit. D’un point de vue plus spécifique, chacune des applications est limitée par l’indisponibilité de réglages poussés qui doit diriger tout utilisateur professionnel vers la version payante d’Office iOS.

Les limitations de Word

C’est sans surprise l’application qui comporte le plus de limitations. Les utilisateurs les moins exigeants s’en contenteront. Elle donne accès à de nombreux réglages intéressants comme le changement de police, de style (italique, gras,…) ou de couleur de texte. Mais la liste des limitations est longue. Voici ce qui est réservé aux abonnements payants :

  • Changement d’orientation d’un document. La version gratuite autorise l’ouverture d’un document créé en mode portrait ou paysage mais limite la création de document en mode portrait.
  • Création de colonnes. les utilisateurs gratuits peuvent ouvrir un doc qui comporte des colonnes. Ils peuvent même en modifier le texte mais la création et la modification de colonnes leur est interdit.
  • Création de sections. La version gratuite se contente de la création de saut de page dans un document.
  • Modification du statut de suivi des modifications. Dans Word iOS gratuit, impossible de modifier le suivi des modifications qui est par défaut sur ON à l’ouverture d’un document. Lors de la création de document dans Word gratuit, le suivi de modifications est en revanche verrouillé sur OFF.
  • Couleurs et styles de textes spécifiques. Seuls les utilisateurs payants auront accès aux couleurs personnalisées, aux styles avancés et au Word Art.
  • Modification des graphiques. Les changements des légendes nécessitent un abonnement payant.
  • Personnalisation des tableaux. Impossible pour un utilisateur gratuit de modifier la couleur ou la clarté d’une cellule, colonne ou ligne.
  • Personnalisation des images. La création de reflet ou d’ombre sur une image est réservée à Word dans sa version payante. Impossible pour un utilisateur gratuit de retirer ces éléments sur une images figurant dans un documents ouvert.

les limitations d’Excel

  • Les restrictions du tableur sont identiques à celles de Word en ce qui concerne les textes, graphiques, tableaux et images.
  • La mise en page et le style des tableaux croisés dynamiques est réservé aux utilisateurs payants.

Les limitations de Powerpoint

  • Les restrictions de Powerpoint sont identiques à celles de Word et Excel en ce qui concerne les textes, graphiques, tableaux et images.
  • Réglages avancés. Si un utilisateur gratuit peut faire une présentation de ses travaux, il devra se passer de fonctions quasiment indispensables dans ce contexte : l’accès aux notes et au slide suivant sur son terminal personnel.
  • L’ajout de notes manuscrites ou de surlignage sur le slide en cours de présentation est réservé à la version payante de Powerpoint.

Conclusion

Cette version freemium d’Office iOS est intéressante car elle met enfin Word, Excel et Powerpoint dans les mains d’utilisateurs susceptibles d’utiliser ces solutions dans un contexte personnel. C’est tout le pari réussi par Apple : séduire avec ses gammes matérielles et logicielles des clients à le recherches de solutions personnelles. Conquis par l’ergonomie d’iOS et la fiabilité des iPhone et iPad dans un contexte informel (jeu, divertissement, vidéo, FaceTime familial, navigation Web, création, édition et partage de documents), les utilisateurs réclament désormais que ces mêmes outils soient fonctionnels dans un cadre plus professionnel. Dans le même temps, Microsoft a tenté de convaincre le marché avec des outils mobiles toujours plus professionnels dont les gens se sont détournés. A l’heure d’une Surface Pro 3 prometteuse, la volte-face de Microsoft est de bonne augure. Mais le pari est loin d’être gagné. La puissance de Pages, Keynote et Numbers, tous trois gratuits pour tout nouvel achat matériel, suffit amplement au plus grand nombre des propriétaires d’iPad et iPhone. Le géant de Redmond doit aussi compter sur un accord Apple/IBM qui pourrait accélérer l’adoption des iPad en entreprise.