L’Agence Distimo s’est penchée sur l’économie générée par le téléchargement d’applications mobiles sur l’AppStore d’Apple. Ses conclusions sont édifiantes. appstore Avec près d’un milliard d’applications disponibles et plus de 50 milliards de téléchargements depuis 2008, l’AppStore est une formidable machine à cash pour les éditeurs… en tout cas pour ceux qui arrivent à se hisser dans le Top 10 des applications les plus plébiscitées. Les pays qui rapportent le plus d’argent aux développeurs sont les États-Unis, le Japon et la Grande Bretagne. Pour ce qui est de la guerre Apple Vs Google, l’application mobile est un secteur stratégique. Et même si l’utilisateur d’iDevice a tendance à consommer plus d’applications que son alter ego chez Android, Google rattrape son concurrent. En novembre 2013, Apple a 63 % de parts de marché sur les applications alors que Google en a 37. Une situation bien différente de celle observée en juin 2013, époque à laquelle Apple était à 70 % et Google à 30 %. En termes de revenus, Apple a une confortable avance avec 18 millions de dollars générés chaque jour par les 200 applications les plus en vue. Chez Google, ce CA est plutôt estimé à 12 millions de dollars. Sur l’App Store, une application faisant partie de ce Top 200 est donc susceptible de générer 90 000 dollars de revenus chaque jour (Apple en garde 30 %) ! Ceci est évidemment une moyenne. on imagine que le Top 10 fait bien mieux alors que les 10 dernières de ce Top 200 font bien moins… En conclusion, on peut affirmer que si Apple est toujours leader en matière de revenus, Google rattrape peu à peu son retard. Un rapide coup d’œil sur les chiffres de 2012 le prouve : ce revenu quotidien était de 15 millions de dollars pour Apple et… 3,5 millions de dollars chez Google !

Parts de marché de l’AppStore et du Google Play

comparatif AppStore Google Play Store parts de marché Quel Business Model ? La catégorie d’App qui a le vent en poupe, c’est le freemium : si l’application est gratuite au téléchargement, son amélioration passe par des achats intégrés. La part de ce business model dans les revenus des 200 plus grosses applications était de 77 % en janvier 2013 et 92 % en novembre. Les autres modèles (application payante sans achat in-app et application payante avec achat in-app) sont en perte de vitesse (graphique ci-dessous).

Parts de Marché du Freemium sur l’AppStore

Parts de marché du freemium sur l'AppStore 2013 L’étude de Distimo comporte de nombreuses informations sur l’état du marché des Apps mais il manque tout de même un facteur important : la publicité. Est-elle incluse dans les estimations de Distimo ? Si oui, quelle est sa part dans les revenus ? Si non, peut-on prendre les classements et courbes proposées pour argent comptant ?