Doucement mais sûrement, Apple déploie sa techno de vue 3D… ville après ville. Désormais, Marseille et ses environs sont « survolables » à la manière d’un oiseau…

Marseille Flyover Muse

Cape Town, Helsinki et Marseille sont les trois nouvelles villes à être éligibles au FlyOver d’Apple. Ces communes ont désormais visibles en 3D dans l’application Plans disponible sur iOS mais aussi sur Mavericks. Si les États-Unis restent prioritaires dans le déploiement de cette technologie, la France n’est pas le pays le moins favorisé : Paris, Lyon, Saint-Etienne et Bordeaux ont déjà leur Flyover. D’autres villes sont concernées car d’une manière générale, les zones nouvellement consultables avec l’option survol en 3D sont bien plus larges qu’une unique ville, aussi grande soit-elle.

Aix-en-Provence par exemple, située à quelques encablures de la Cité Phocéenne, est tout à fait survolable en Fly Over. En région parisienne, ce sont des dizaines de communes qui sont concernées. Saint Nom La Bretèche, localisée à 35 km de la Capitale, a son Fly Over. Entre ces deux villes, c’est en réalité tout l’Ouest parisien qui est couvert : Boulogne, Saint-Cloud, Suresnes, Puteaux, Garches, La Celle-Saint Cloud, Vaucresson… Véritable alternative au puissant Street View de Google Maps, Fly Over apporte un effet 3D très ludique. Pour avoir une idée des régions du monde supportées par Flyover, il existe une liste non officielle mais assez complète sur cette page.

Le Siège d'Apple à Cupertino

Le Siège d’Apple à Cupertino

Quant à l’usage, chacun a son avis. Inutile pour certains, donc indispensable pour d’autres. Comme Street View, Fly Over permet une bonne reconnaissance du terrain pour préparer un voyage par exemple. Il est aussi très amusant de faire découvrir son adresse à ceux qui ne s’y sont jamais rendus. Mais ces usages justifient-ils une telle débauche technologique et financière ? Oui, tout simplement parce qu’il ne s’agit que du début de l’histoire ! Ajoutez à Fly Over la possibilité pour chacun de compléter les données simplement en filmant ou photographiant son environnement, ce que le brevet dont nous vous parlions il y a quelques temps semble sous-entendre. L’application devient alors l’outil cartographique ultime, capable de vous guider dans une réalité virtuelle et augmentée, capable de procurer aux architectes une base de travail fantastique pour leurs projets d’urbanisme… Comme la cartographie a changé notre façon de voir le monde et de nous y déplacer, Fly Over (dans sa version aboutie) apportera certainement une nouvelle vision de notre environnement et de nouveaux usages qui restent à inventer.