Le succès de l’iPhone et ses capacités musicales ont largement cannibalisé les ventes d’iPod. Pourtant, le lecteur Mp3 le plus sexy du marché a encore quelques cordes à son arc.

iPod Touch

Avec plus de 350 millions d’unités écoulées, l’iPod est le baladeur le plus vendu au monde, tous supports confondus. Avec une part de marché quasi-monopolistique aux États-Unis, l’iPod a pourtant perdu de ses couleurs. En cause, le succès fulgurant de l’iPhone (et des smartphones en général) dont les fonctions musicales sont identiques à celle du petit lecteur numérique. Mais alors, que reste-t-il à l’iPod ?

Des atouts encore difficiles à égaler. Il n’y a pas un iPod mais des iPod. Toute une gamme dont chaque segment présente des avantages encore valables aujourd’hui. Pour le sport par exemple, l’iPod Nano et l’ipod Touch bénéficient de grands avantages. Plus fins et plus légers qu’un iPhone, ils plaisent aux sportifs. L’iPod Nano et ses 31 grammes, l’iPod Touch et ses 88 grammes sont bien plus confortables que les 112 grammes de l’iPhone qui tiennent dans 7,6 mm d’épaisseur. (5mm pour le Nano et 6,1mm pour le Touch). Si le Nano est un peu limité question écosystème, ce n’est pas le cas du Touch qui bénéficie du même OS que l’iPhone et donc de toutes les applications de l’App Store, l’iPod Touch n’étant rien d’autre qu’un iPhone sans la fonction téléphone. Quant au Shuffle, même si Apple n’a jamais réussi à convaincre ses clients (ni ses salariés) qu’un iPod sans écran avait un grand intérêt ergonomique, il a pour lui sa taille minuscule et son tarif d’entrée de gamme (55 euros). Le marché du fitness se portant à merveille, les iPod Nano, Touch et Shuffle ont encore leur rôle à jouer. Enfin, détériorer ou détruire un iPhone à plus de 700 euros en faisant du sport est bien plus difficile à vivre que de perdre un iPod à 179 euros, prix du Nano 16 Go.

L'iPod Nano : 31 grammes sur la balance...

L’iPod Nano : 31 grammes sur la balance…

Quid du bon vieil iPod Classic ? 140 grammes, 10 mm d’épaisseur. Ses mensurations ne semblent pas jouer en sa faveur. Pourtant, sa taille et son poids sont justifiés par une capacité de 160 Go. C’est la plus grosse capacité disponible dans la gamme mobile d’Apple. L’iPhone et ses 64 Go font maigres à côté ! L’atout est loin d’être négligeable pour les audiophiles qui ont accès aujourd’hui à des formats audio de haute qualité mais à l »embonpoint certain. Un fichiers encodé en Apple lossless est par exemple 4 fois plus gros que dans sa version AAC. L’iPod Classic a donc encore un avenir selon Benjamin Arnold (NPD) qui s’est penché sur le sujet.

L'iPod Classic : 160Go dans le ventre, il emporte toute votre audiothèque !

L’iPod Classic : 160Go dans le ventre, il emporte toute votre audiothèque !

C’est certain, l’iPhone a cannibalisé les ventes d’iPod mais comme aimait le répéter Steve Jobs « Si on ne se cannibalise pas nous-même, d’autres le feront ». Le phénomène n’empêche pas d’imaginer un avenir encore valable pour les baladeurs numériques d’Apple. Surtout si Cupertino augmente encore les capacités et retravaille le design de l’iPod Classic dont l’apparence n’a pas été modifiée depuis… 2009.