Après un joli vol plané qui s’est terminé sur l’asphalte d’un trottoir, mon iPhone 6 faisait grise mine. Son écran, brisé de toute part, nécessitait une sérieuse intervention.

iPhone 6 écran brisé

Quand on ramasse son iPhone 6 et qu’on découvre que son écran a littéralement explosé, on se demande assez vite combien tout ça va coûter. Mon premier réflexe a été de prendre rendez-vous avec le Genius Bar d’un Apple Store. Ce n’est évidemment pas l’endroit le moins cher pour y faire réparer son appareil mais l’occasion était belle de découvrir la politique tarifaire d’Apple autour des nouveaux iPhone 6 et 6 Plus.

S’il est extrêmement facile de suivre la procédure qui permet de rencontrer un technicien du Genius Bar, il bien moins évident de trouver un créneau horaire libre du côté d’Apple. En région parisienne, il n’est pas rare de découvrir sur la page d’inscription que les 6 jours à venir sont réservés, quel que soit l’Apple Store. C’est l’un des plus gros écueils du service après-vente de la Pomme : son succès. Non pas que les appareils mobiles griffés d’une Pomme soient plus fragiles que les autres (quoique). Mais l’assistance est tellement accessible que les clients affluent. « Les gens viennent nous voir pour tout et n’importe quoi ! » me confiait un vendeur à la Pomme il y a quelques jours. « Ce qui me fait peur avec la sortie d’iOS 8, c’est que les utilisateurs sont encore très nombreux à ne pas comprendre grand-chose à iOS 7″ ajoutait-il… Je ne suis pas certain qu’iOS 7 soit plus complexe que les OS précédents de l’iPhone. Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’un utilisateur qui bénéficie d’une bonne assistance technique a tendance à s’en servir, oubliant du même coup qu’il pourrait s’en sortir seul au prix d’une petite recherche sur le Web.

Prendre rendez-vous dans un genius bar

Quand on veut prendre Rdv avec un technicien du Genius Bar, voilà le message qu’on obtient bien souvent en région parisienne. Astuce : passez dans un Apple Store et demandez à prendre Rdv depuis l’iPad d’un vendeur. Son planning va plus loin que celui du site Web !

Le Genius Bar étant débordé, j’ai trouvé un créneau disponible à J+6 ! Ces 6 jours d’écran cassé n’ont pas été une partie de plaisir mais ce matin, mon tour au Genius Bar arrivait. Arrivé à l’Apple Store, j’ai été reçu par un technicien auquel j’exposais mon problème. Après quelques secondes d’inspection visuelle, le verdict tombait. « L’écran est à changer mais le châssis de l’iPhone est tordu tout de même ! » Bizarre. Si j’ai effectivement fait tomber mon smartphone, j’y ai en revanche fait attention au quotidien. « Il faut éviter les poches de jean trop serré… et puis les poches avants sont très exposées, les portillons de Métro par exemple, sont une horreur pour l’iPhone 6 rangé ainsi » me déclarait mon Genius sur un ton tout à fait jovial.

Genius Bar

Tordu ou pas, mon iPhone avait besoin d’une nouvelle vitre. Les Apple Store n’ayant pas encore reçu les pièces détachées et les outils magiques pour une réparation expresse, c’est le remplacement de l’appareil qui s’impose pour le moment. Cette situation joue en faveur du client qui récupère un appareil flambant neuf pour le tarif d’un remplacement de vitre. Pour l’iPhone 6, le coût est de 109 euros. Pour l’iPhone 6 Plus, c’est 129 euros. Cette politique d’échange ne devrait pas durer mais elles restera d’actualité tant que les boutiques ne disposeront pas des éléments nécessaires à de vraies réparations. Dès que les ateliers auront été équipés et achalandés, le client aura à payer 109 ou 129 euros pour le seul changement d’écran.

La politique tarifaire d’Apple a beau attirer les critiques, il faut reconnaître qu’un véritable service après-vente existe. J’ai certes bénéficié d’une situation annoncée comme exceptionnelle. Mais j’ai pû récupérer un iPhone 6 flambant neuf pour 109 euros alors que son prix à l’achat est de 919 euros ! Dans des conditions plus normales, cet échange pour un appareil neuf aurait dû me coûter 289 euros. C’est plus cher mais quel constructeur de smartphone propose aujourd’hui ce genre de service ? Du côté de la concurrence, hors très coûteuse assurance, le remplacement d’un smartphone se résume le plus souvent au rachat de celui-ci.