Les ventes d’iPad sont en baisse depuis plusieurs trimestres. Si les derniers chiffres d’Apple confirment la tendance, l’institut IDC révèle pour sa part que chez les grands concurrents de la Pomme, le constat est comparable voire pire.

Etudiante avec iPad

Avec 21,4 millions d’iPad commercialisés au dernier trimestre calendaire 2014, la baisse des ventes de tablettes est confirmée chez Apple (-17,8 % d’une année sur l’autre). Les causes d’une telle tendance sont multiples. Un cycle de renouvellement encore inconnu mais qui semble se rapprocher de celui d’un Mac, une concurrence low-cost qui a atteint un niveau technique et esthétique satisfaisant (finition, performances, fiabilité…), un manque d’innovation qui suscite moins la demande et une qualité de fabrication qui offre à l’iPad une bonne longévité.

Ce dernier point modifie d’ailleurs les perspectives de la baisse des ventes de tablettes. Beaucoup d’iPad 1 et 2 sont encore parfaitement taillés pour les usages les plus fréquemment constatés quand il s’agit de tablette. La consultation de mail et la navigation Internet sont encore confortables sur un iPad de 2010 ou 2011. Si le phénomène n’arrange pas le chiffre d’affaires de Cupertino, il est en revanche extrêmement intéressant pour l’image d’Apple.

Evolution marché de la tablette 2013 - 2014

Alors que tout semble réussir à Apple, on a tendance à remettre la stratégie d’Apple en cause quand il s’agit de tablettes. Avec 4 trimestres consécutif de baisse des ventes, les courbes ont de quoi inquiéter. Mais avec le recul pris par l’institut IDC, il y a de quoi relativiser la « mauvaise stratégie » d’Apple. Selon le cabinet d’études, le secteur de la tablette souffre tout autant chez Samsung ou Asus. La situation est même catastrophique chez Amazon.

Avec une chute de 18,4 % des ses ventes de tablettes, Samsung perd près de 3 points de parts de marché si l’on compare ses 4e trimestres 2013 et 2014. Idem chez Asus dont les ventes ont chuté de 24,9 % d’une année à l’autre ! Le plus gros gadin vient cependant de chez Amazon. Le fabricant des Kindle Fire subit une chute des ventes de 69,9 % (Q4 2013 Vs Q4 2014) laissant filer plus des deux tiers de sa part de marché !

Dans l’étude d’IDC, les « autres fabricants », à savoir les spécialistes du low cost, ont eux le vent en poupe. Leurs ventes ont grossi de 32,6 % sur un marché global en recul de 3,2 % pour la première fois de sa courte histoire. Les fabricants de tablettes à très bas coût ont ainsi réussi à séduire une grande part des acheteurs grâce à un rapport qualité/prix imbattable.

5 ans après le lancement de l’iPad, le marché de la tablette a mûri. À défaut d’une baisse des prix, Apple va donc devoir innover dans les années qui viennent. L’iPad Pro incarnera peut-être ce renouveau. Selon les analystes de Wall Street, le marché professionnel pourrait apporter 42 millions de nouveaux clients à Apple rien qu’aux Etats-Unis. Distribution, santé, banque, voyage, transport, assurance et télécommunications seraient en effet les cibles idéales du triptyque Apple-IBM-iPad Pro.