Sony l’a annoncé lors d’une conférence très attendue. Le catalogue de jeux PS3 sera bientôt disponible en streaming depuis n’importe quel appareil connecté. Un premier pas vers… Apple et ses iDevices.

playstation logo

Playstation Now, c’est le nom du service de jeux en streaming que Sony lance cette année. Il permettra dans un premier temps aux jeux PS3 d’être compatibles avec… la PS4. Une bonne nouvelle après la douche froide provoquée par l’incompatibilité des anciens jeux avec la nouvelle console nipponne.

Mais l’info que nous retiendrons, c’est que le service doit s’étendre à tout type de support. Après la PS4, suivront les TV connectées de Sony et la PS Vita mais aussi les PC, les tablettes et les smartphones quelle que soit leur plateforme… Alors, Gran Turismo 6 sur iPad, ça vous dit ? Il faudra attendre un peu car Sony n’est pas claire sur plusieurs points. Le service ne sera dans un premier temps accessible qu’en Beta fermée. Suivra un lancement limité aux Etats-Unis après janvier 2014. Deuxième point : le modèle économique n’est pas encore précis. Location et abonnement devraient se compléter. Troisième point : l’extension aux matériels tiers n’est pas inscrit dans le moindre calendrier… officiel. Enfin, l’Europe n’est pas prioritaire ! Elle sera servie après les Etats-Unis et le Japon…

Le Slide qui laisse rêveur...

Le Slide qui laisse rêveur…

Parlons Technique. Le service Playstation Now repose sur le streaming : les jeux, hébergés sur les serveurs de Sony, sont contrôlés à distance. Seule l’image finale est streamée vers le la TV, la tablette ou le smartphone. Les avantage sont connus : le joueur dispose toujours de la dernière version du jeux. Ses scores et progressions sont enregistrés sur un compte personnel; il peut donc reprendre un jeu sur n’importe quel support et depuis n’importe où. Le principe du streaming n’est pas exempt de défauts : la qualité du réseau est déterminante. En effet, une mauvaise connexion fera instantanément apparaître des délais et lags assez insupportables dans un jeu. Il faut aussi retenir qu’une location ou un abonnement à un tel service annihile toute idée de propriété. On ne peut plus prêter ou revendre son jeu. Les « location » et « abonnement » ne sont que des « droits à jouer ».

Ne boudons cependant pas notre plaisir. Le streaming, c’est un peu l’avenir du jeu vidéo. Et si le principe permet une compatibilité multi-plateformes, on ne s’en plaindra pas… Toutefois, Sony marche sur des oeufs : sa PS4 se vend bien et Playstation Now annonce la fin inéluctable de la console de salon…