En pleine tourmente du au ralentissement économique du marché chinois, Apple, comme beaucoup d’entreprises côtés voit son action chuter petit à petit atteignant même lundi à 14h une valeur affichée à 102,25 dollars à la suite d’une baisse de 3,32 %, après être tombée sous la barre des 100 dollars le matin même à l’ouverture de la bourse de Wall Street.

tim-cook1

Le maître mot en ce moment à Cupertino : rassurer. Pas vraiment coutumier dans ce genre d’exercice, Tim Cook a dû relever ses manches pour arrêter l’hémorragie de son action sur les marchés financiers en adressant un email à Jim Cramer, le célèbre chroniqueur financier de la chaîne de télévision américaine CNBC. Cette sortie inhabituelle dans la presse n’a pas manqué d’être soulignée par le PDG d’Apple : « comme vous le savez, nous ne donnons pas d’informations sur notre société entre les rapports trimestriels et nous ne commentons pas sur les mouvements de l’action ». Cependant, la Pomme se retrouve dans une situation compliquée et comme Tim Cook pouvait l’imaginer, ses propos ont été repris par le journaliste. Une stratégie payante, puisque son action est aujourd’hui stabilisée.

Le successeur de Steve Jobs se veut rassurant en ce qui concerne l’un de ces plus importants marchés, affirmant que malgré un ralentissement de l’économie chinoise, Apple continue d’y réaliser des chiffres satisfaisants. La Pomme est apparemment toujours en croissance en Chine et cette croissance est d’après Cook, solide. Quelques semaines seulement après l’ouverture d’un nouvel Apple Store (qui a attiré des milliers de personnes à son inauguration) à Hong Kong, la firme de Cupertino mise gros sur ce marché et l’intervention du patron d’Apple se veut sécurisante. Il affirme être lui-même tenu au courant au jour le jour des chiffres de ventes en Chine, « y compris ce matin, et je peux vous dire que nous avons continué de constater une forte croissance pour nos activités en Chine en juillet et en août [..] La croissance des activations d’iPhone a en fait accéléré ces dernières semaines et nous avons eu la meilleure performance pour l’App Store en Chine ces deux dernières semaines ».

L’intervention de Tim Cook devrait donc laisser un petit temps de répit à Apple face aux inquiétudes des investisseurs, mais jusqu’à quand sa parole sera-t-elle plus forte que les chiffres concrets ?

Source : lesechos.fr