À l’annonce des résultats du troisième trimestre faite par Apple le 21 juillet dernier, les marchés financiers n’ont pas eu la réaction escomptée au vu des résultats pourtant record de la firme californienne. Depuis cette annonce, l’action d’Apple ne remonte pas et pire, elle chute ! Presque 30 jours de chute consécutifs, l’action passant de 132 à 115 dollars aujourd’hui. Comment s’explique cette baisse ? Et pourquoi Apple n’arrive-t-il pas à remonter la pente ?

5thAveHero_5x5_78_300dpi_111105

En début d’année 2015, tout allait pour le mieux pour la firme de Cupertino, atteignant une capitalisation boursière de 714 milliards de dollars, un chiffre record qu’aucune entreprise cotée n’a réussi à égaler. Apple pesait alors plus que les deux géants américains Google et Microsoft réunis. Comment s’explique cette chute, malgré une innovation constante ?

Apple Music et l’Apple Watch pourraient faire un flop ?

Comme nous avons pu le constater à la lecture des résultats financiers d’Apple, l’iPhone représente bien la plus grosse source de revenus pour la firme californienne. Cependant, l’entreprise innove et prend des risques, poussant les actionnaires à se poser des questions.

Une grosse inquiétude règne autour des deux dernières nouveautés de la Pomme. La première, l’Apple Watch, lancée en avril dernier, n’arrive pas s’assurer une place au soleil. En effet malgré des chiffres encourageants grâce à un démarrage très satisfaisant selon Tim Cook, nous ne connaissons toujours pas les chiffres officiels de la montre connectée et les questions restent en suspens.

D’abord vendue exclusivement sur le site d’Apple, ensuite dans leurs stores, la montre est maintenant disponible chez les revendeurs comme Best Buy pour les Américains, Colette, les Galeries Lafayette et dès demain, le 21 août à la Fnac pour les Français. On dirait que la Pomme a changé de stratégie de commercialisation pour multiplier les points de vente, augmentant ainsi ses chances de faire du chiffre, celui fixé et attendu par la marque !

Mais l’Apple Watch n’est pas la seule interrogation des actionnaires vis-à-vis d’Apple, le nouveau service de streaming musical made in Cupertino suscite lui aussi une inquiétude certaine. Là aussi, le flou le plus total. Lancé le 30 juin dernier, Apple Music avec ses 3 mois d’essais gratuits n’apporte toujours pas de réponses aux questions que l’on se pose. Beaucoup de rumeurs circulent sur la toile à son sujet, Music Watch, entreprise américaine spécialisée dans l’analyse de marché dans le domaine musical a même annoncé qu’Apple pourrait perdre 48 % de ses abonnés à la fin de la période d’essai d’Apple Music. La réponse à cette rumeur ne s’est pas fait attendre du côté de Cupertino, puisque dans la journée, un communiqué a été envoyé au site américain The Verge pour démentir ce propos et affirmer que le service musical convertirait 79 % de ses abonnés actuels en abonnés actifs. Un chiffre plus qu’honorable sur les 11 millions d’utilisateurs que compte Apple Music aujourd’hui. Mais est-ce suffisant ?

La baisse du pouvoir d’achat du marché chinois

Avec près de 1,4 milliard d’habitants, la Chine représente un marché gigantesque pour toutes les marques, mais aujourd’hui le pays évolue et les comportements d’achat aussi. Malgré un succès incontesté en Chine, la dévaluation du yuan et une croissance ralentie ont mis un sérieux coup dans l’aile aux ventes du géant américain. Aujourd’hui, les ventes chinoises représentent un quart du chiffre d’affaires d’Apple, mais les choses devraient évoluer dans le mauvais sens quand on sait qu‘un iPhone 6 coûte environ 700 euros et que le salaire annuel moyen en Chine est de 5000 euros.

L’optimisme des marchés financiers vu par Carl Icahn

L’homme d’affaires américain – notamment actionnaire d’Uber – Carl Icahn est très optimiste au sujet d’Apple. Selon lui, la valeur de l’action n’a toujours pas atteint son apogée. Il estime que l’action de la Pomme pourrait d’ici 2020 atteindre les 240 dollars avec une valorisation de 1500 milliards de dollars. Encore une fois selon l’homme d’affaires, Apple devrait avoir une croissance exponentielle de ses revenues grâce à la diversification de ses activités, on parle ici du projet Titan et de la future Apple Car (comme l’avait déjà dit le cofondateur Steve Wozniak lors d’une interview le mois denier), de la montre connectée, de la TV et pourquoi pas de la future activité de producteur de la pomme grâce à Apple Music. Icahn est donc ce qu’on pourrait appeler un « booster » et un « influenceur ». Sa parole est entendue sur les marchés financiers et cela s’est fait clairement ressentir en octobre dernier, quand il a annoncé là encore que l’action de la Pomme était sous-évaluée et qu’elle devrait en réalité s’afficher à 240 dollars. Le lendemain, l’action affichait une hausse de 25 %. À voir si l’avenir lui donnera raison…

Source : BFM Business