Le sujet a fait polémique hier suite à la publication d’un sondage réalisé par MusicWatch, dans lequel la société d’analyse de marché dans le domaine musical a retenu dans son panel test quelque 5000 personnes sur les 11 millions que compte aujourd’hui Apple Music pour connaître leur engagement vis-à-vis de ce dernier. Le résultat selon MusicWatch, ressemble à un échec cuisant, annonçant un taux de désabonnement de 48 % à la fin de la période d’essai du service de streaming musical made in Cupertino.

Screen-Shot-2015-06-08-at-23.20.02

Il est rare qu’Apple monte si vite au créneau pour démentir une information, mais le sujet a pris trop d’ampleur hier sur la toile. D’après une étude publiée dans la journée, Apple Music devrait s’attendre à un taux de désabonnement avoisinant les 50 % à la fin de sa période d’essai. C’est en milieu d’après-midi (heure US) que le site The Verge a reçu un communiqué de la Pomme démentant fermement l’information circulant depuis le début de la journée au sujet de son service de streaming musical. En effet Apple affirme avoir 79 % de ses 11 millions d’utilisateurs initiaux, et garderait donc près de 9 millions d’abonnés actifs.

Apple travaille dur pour essayer de garder le plus grand taux d’abonnés sur son service musical, puisqu’en ce moment, une énorme campagne de communication autour de ce produit est en cours, avec notamment des spots publicitaires, des campagnes d’affichages et le lancement de l’Apple Music Festival, successeur de l’iTunes Festival. L’engagement de la Pomme autour d’Apple Music est énorme, un point d’honneur a donc été mis quant à son succès pérenne.