C’est hier soir qu’Apple publiait les résultats financiers de son premier trimestre fiscal 2015 (octobre à décembre 2014) et encore une fois, les chiffres dépassent des prévisions pourtant très optimistes.

Tim Cook heureux

Peu avant la publication des résultats financiers d’Apple, la question n’était pas de savoir si le premier trimestre fiscal 2015 de la firme californienne allait être bon. Les observateurs et analystes se demandaient plutôt à quel point les résultats allaient encore une fois dépasser les records précédents. Les investisseurs n’ont pas été déçus. Aidée par les fêtes de Noël et la sortie des iPhone 6 et 6 Plus, Apple a fini l’année 2014 dans l’euphorie.

Un résultat propulsé par l’iPhone

Pour le premier trimestre fiscal 2015 (Q4 calendaire 2014), le CA attendu variait entre 63,5-66,5 milliards de dollars (estimations Apple) et 68,7 milliards de dollars (consensus des analystes). La réalité a révélé un chiffre d’affaires de 74,6 milliards de dollars, soit une hausse de 29,51 % d’une année à l’autre. Ce bond repose essentiellement sur le succès de l’iPhone qui représente désormais 69 % du chiffre d’affaires d’Apple. Les fortes marges étant toujours d’actualité (39,9 % de marge brute Vs 37,9 % au Q1 fiscal 2014), les bénéfices de ce premier trimestre 2015 s’en ressentent : 18 milliards de dollars ont été engrangés durant le trimestre des fêtes. Un bénéfice à comparer aux 13,1 milliards de dollars enregistrés pour le même trimestre de l’exercice précédent (+37,4 %).

Ventes iPhone entre Q4 2010 et Q4 2014 (calendaire)

Avec 74,5 millions d’iPhone commercialisés entre octobre et décembre 2014, Apple établit un nouveau record grâce à une hausse des ventes de 46 % sur un an. Information importante : 65 % du chiffre d’affaires d’Apple  a été généré à l’étranger durant le dernier trimestre. Un phénomène qui confirme l’arrogant succès de l’iPhone à l’international. On pense notamment à la Chine et l’Asie en général où Apple rebat les cartes du marché du smartphone au détriment de la concurrence, Samsung, LG et consorts.

Ventilation mondiale du CA Apple au Q1 2015 fiscal Apple

Performances du Mac et de l’AppStore

Malgré le poids de l’iPhone toujours plus élevé dans les résultats d’Apple, le Mac bat lui aussi des records de vente. Avec 5,52 millions de machines expédiées, la marque à la Pomme augmente ses ventes de Mac de 14 % d’une année à l’autre. Une performance d’autant plus remarquable qu’en dehors d’un iMac Retina loin d’être révolutionnaire et au tarif élitiste, le catalogue d’ordinateurs d’Apple n’a apporté aucune grosse nouveauté sur les 12 derniers mois.

Quant à l’AppStore, s’il affiche lui aussi une belle santé financière avec 4,8 milliards de dollars de CA (+9 % sur an) sur le trimestre, on retiendra qu’il englobe désormais les résultats d’Apple Pay en plus de celui des boutiques et services habituels. Impossible donc de connaître les performances du tout nouveau système de paiement sans contact.

iPad et iPod, les démons d’Apple

Ombre au tableau tout de même, l’iPad pose toujours problème à Apple. Entre octobre et décembre 2014, avec 21,42 millions de tablettes commercialisées, l’iPad accuse une baisse des ventes de 17,8 % d’une année sur l’autre. Le très fin et non moins performant iPad Air 2, disponible depuis octobre dernier, n’enraye pas la tendance baissière de ses ventes. En 2014, Apple a vendu moins d’iPad que l’année précédente. En 2015, le même constat pourrait venir aggraver la situation à moins que l’hypothétique iPad Pro ne vienne rebooster l’activité.

Plus vraiment à la pointe des usages, l’iPod est désormais intégré à la « grande famille » des « autres produits ». Un secteur qui a généré 2,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires ce trimestre mais qui englobe iPod, casques Beats, Apple TV et autres accessoires. L’occasion de rappeler que la future Apple Watch sera elle aussi intégrée à ce fourre-tout matériel jetant du même coup un petit froid sur le succès espéré de la première version de la montre connectée made in Cupertino.

Projections

Le second trimestre de l’exercice fiscal 2015 d’Apple promet naturellement d’être plus calme. Cupertino anticipe un chiffre d’affaires situé entre 52 et 55 milliards de dollars et une marge brute de 38,5 ou 39,5 %. Ce deuxième trimestre fiscal 2015 devrait être animé par la sortie d’une Apple Watch qui pourrait n’être disponible qu’en petites quantités.