C’est avec une certaine fébrilité que l’ensemble des analystes attendait les chiffres du 3e trimestre fiscal 2014 d’Apple. Pourtant, malgré un iPad toujours bousculé par la concurrence, Apple bat de nouveaux records…

courbes Statistiques

Avec 37,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 7,7 milliards de profits (+12,3%), Apple atteint de nouveaux records en ce 3e trimestre fiscal 2014. Ces performances sont largement dues à des ventes d’iPhone toujours aussi déterminantes et une belle progression des chiffres du Mac. Si les ventes d’iPad déçoivent, la tablette est toujours leader du marché.

Un iPhone au plus haut…

Avec 35,2 millions d’unités vendues entre avril et juin 2014, l’iPhone s’offre une progression à 2 chiffres ! Comparées à celles du même trimestre en 2013 (31,2 millions d’appareils vendus), les ventes d’iPhone grimpent en effet de 12,7 % ! Si ces chiffres sont excellents, ils n’en restent pas moins dans la partie basse des attentes du marché « analytico-financier » qui espérait entre 35 et 36 millions d’appareils vendus. Apple a sa petite explication : les rumeurs qui circulent autour de prochains matériels pousseraient de nombreux clients à repousser leur achat… Les analystes et financiers sauront certainement se consoler en constatant que le smartphone d’Apple performe particulièrement bien dans les régions parmi les plus prometteuses du marché : en Chine, Inde, Russie et Brésil, les ventes d’iPhone ont bondi de 55 % en un an ! Ainsi, en Chine, l’iPhone progresse 2 fois plus vite (+48 %) que le marché du mobile !

Cupertino se félicite également des bonnes performances de son smartphone en milieu professionnel. Metronic (matériel médical) a ainsi déployé 175 applications-maisons sur 16 000 appareils. Nestlé compterait 25 000 iPhone tandis que la NASA aurait distribué 26 000 smartphones Pommés en interne. Des chiffres de bon augure au moment où Apple et IBM mettent sur pied une coopération historique.

iPhone le roi avec sa couronne. Le king.

Des Mac en progression…

Alors que le marché de l’ordinateur personnel n’est pas au beau fixe, Apple se félicite des ventes de Mac. Avec 4,4 millions de machines vendues, le Mac progresse de 17,6% (3,8 millions d’unités vendues au Q3 2013). Le monde de l’éducation est particulièrement dynamique avec une progression des ventes à deux chiffres. La Chine est également à l’honneur. Dans ce pays, les ventes de Mac ont bondi de 39 % d’une année à l’autre ! Avec l’iPhone, les iMac et Macbook Air sont ainsi les bons élèves de ce trimestre.

Un iPad décevant…

Les ventes d’iPad sont en baisse depuis deux trimestres. Même si c’était attendu, les observateurs sont naturellement déçus de voir l’iPad perdre 9,2 % de ses ventes (13,28 millions d’unités) par rapport à la même période de 2013 (14,6 millions d’unités). S’adressant aux analystes, Tim Cook a précisé que les ventes de tablettes répondaient toujours aux attentes d’Apple même si les résultats sont inégaux. Au Brésil, en Russie, Inde et Chine (BRIC), l’iPad affiche une excellente santé tandis que dans les pays plus riches (Etats-Unis et Europe de l’Ouest), la tablette d’Apple faiblit de mois en mois.

unités vendues iPhone, iPad, iPod, Mac entre 2011 et 2014

Le CEO a insisté d’autre part sur le succès de l’iPad en entreprise, prenant en exemple Qantas qui a en a déployé 15 000 auprès de ses salariés ou encore de la Suède où Plus de 100 000 iPad équipent désormais les professionnels. Les 20% de parts de marché que l’iPad s’adjuge en milieu professionnel laissent une grande marge de progression qu’Apple compte bien exploiter grâce notamment à l’accord qui vient d’être officialisé avec IBM. Le secteur de l’éducation quant à lui, représenterait désormais 13 millions d’unités.

Tim Cook s’est dit très optimiste quant à l’avenir de l’iPad. Ne dévoilant aucun indice sur les annonces à venir, le CEO a promis de grandes nouveautés matérielles, logicielles et servicielles dans le domaine de la tablette. L’homme n’a par ailleurs pas manqué de préciser que dans le secteur de la tablette, la moitié des primo-accédants ont choisi l’iPad. Quel que soit l’avenir de l’iPad, il s’inscrit dans une évolution générale qu’Apple avait largement anticipée : l’ère post-PC si chère à Steve Jobs est en train de montrer les premiers signes de son existence. Le marché de la tablette vient en effet de dépasser celui du PC…

Un iPod en chute libre…

L’avenir de l’iPod est incertain. Totalement cannibalisé par l’iPhone et les smartphones concurrents, le baladeur d’Apple ne représente désormais qu’une part marginale du CA de la firme ( %). 2,9 millions d’iPod ont bien trouvé preneur ce trimestre mais c’est 36 % de moins que l’année dernière à la même période ! Si l’iPod Touch a connu une maigre mise à jour  début juillet, globalement, l’appareil n’a pas connu de nouveauté depuis 2 ans. Même si l’iPod garde quelques atouts en poche, son avenir reste assez sombre… à moins qu’Apple se décide à renouveler une gamme de produits qui pourrait profiter du boom du fitness.

ipod-classic

L’iPod classique se trimballe le même design depuis… 2009 !

Une santé financière… de fer !

En complément de jolis chiffres de ventes et d’affaires, Apple se permet une jolie envolée des marges brutes. Elles passent de 36,9 % (Q3 fiscal 2013) à… 39,4 % ! Ces chiffres surpassent d’ailleurs les attentes de Wall Street. Cupertino vient ainsi faire grossir de 10,3 milliards de dollars un trésor de guerre qui atteint désormais 164,5 milliards de dollars (dont 133,7 milliards offshore) ! Les analystes peuvent aussi se réjouir de constater qu’Apple réalise désormais 59 % de son chiffre d’affaire à l’exportation. Véritable relais de croissance pour l’iPhone notamment, la Chine est à l’origine de 17 % du CA d’Apple. Un chiffre qui promet de grimper dans les mois et années qui viennent. Parions que les grands iPhone 6 (4,7 et 5,5 pouces) permettront de doubler les ventes à court ou moyen terme auprès de chinois friands de phablettes…

Une petite inquiétude (toujours la même) perdure cependant. L’iPhone représente 53 % du chiffre d’affaires de la Pomme. C’est moins qu’à la même période en 2013 (56 %) mais cette part reste très (trop ?) élevée. Apple pourrait assez rapidement mettre fin à cette « anomalie » en se lançant à l’assaut de nouveaux marchés. Une stratégie que laissent clairement entendre les 36 % d’augmentation auxquelles la R&D a eu droit ce trimestre !

Ventilation du matériel dans le CA d’Apple

Q3 2014 - part des iPhone, iPad, iPod, Mac et services iTunes dans le CA Apple

Conclusion

Malgré les remarques récurrentes concernant la taille trop réduite de l’iPhone, le succès soi-disant mitigé de l’iPhone 5c ou encore le prix exubérant de l’iPad, les résultats d’Apple s’inscrivent toujours sur une trajectoire vertueuse même si les progressions n’atteignent désormais que quelques pourcents. L’avenir de la Pomme repose sans doute désormais sur de nouveaux marchés (TV, objets connectés, automobiles,…) et de nouveaux territoires (Chine, Inde, Vietnam…) sur lesquels l’iPhone et l’iPad vont pouvoir se reposer. Il faudra aussi compter sur la nouvelle stratégie financière d’Apple.

On attend maintenant les résultats financiers du grand concurrent d’Apple, à savoir Samsung. C’est prévu pour la semaine prochaine mais l’ambiance risque d’être plus amère, au vu des premières estimations publiées il y a quelques semaines…