On parle de plus en plus de verre en saphir pour le prochain iPhone. Pourtant, cette évolution pourrait pour le moment rester un simple rêve de fan comme l’est depuis plusieurs années celle du Liquidmetal…

Verre en saphire synthétique

Le Liquidmetal, un vrai serpent de mer…

Cela fait 4 ans qu’on parle régulièrement de « métal liquide » du côté de chez Apple. Permettant de concevoir des appareils plus légers, plus fins et plus résistants, ce matériau magique est constamment au cœur de nouvelles rumeurs. Futurs iPad, iPhone ou même MacBook sont régulièrement susceptibles d’être fabriqués dans cette matière. Pourtant, depuis 2010, date à laquelle Apple s’est offert un contrat d’exclusivité avec Liquid Metal Technologies, rien n’est venu ou presque. Aujourd’hui, certains pensent que le Liquidmetal siérait parfaitement à la tant attendue iWatch… Dans la réalité pourtant, le Liquidmetal coûterait trop cher à produire et ne serait de toute façon pas disponible dans d’assez grandes quantités pour alimenter les ambitions planétaires d’Apple. Selon l’inventeur du matériau, il faudra beaucoup de temps et d’argent à Apple pour réussir à produire le métal liquide nécessaire à ses marchés…

Cupertino a pourtant déjà testé le fameux métal. Il a au moins servi à produire le petit « trombone » servant à déverrouiller la trappe qui accueille la carte SIM de l’iPhone… mais, officiellement, rien de plus !

outil éjection carte sim-liquidmetal

Sur l’iPhone, le petit trombone qui déverrouille la trappe de la carte Sim a timidement inauguré l’arrivée du Liquidmetal chez Apple…

Liquidmetal et verre en saphir, même combat

Le verre en saphir qui est sur toutes les lèvres en ce moment, pourrait-t-il connaître le même genre de destin… ? Alors que le matériau existe depuis plusieurs années et qu’Apple semble s’y intéresser de très près, seules les surfaces du Touch ID et de la vitre du capteur photo arrière ont été façonnées de cette matière. Le verre en saphir offre une meilleure résistance aux rayures et à la casse. Deux qualités essentielles pour le détecteur d’empreintes et le capteur photo de l’iPhone.

On sait par ailleurs qu’Apple a investi quelques 578 millions de dollars dans GT Advanced Technologies, un spécialiste du verre en saphir. Depuis, beaucoup parlent d’un écran d’iPhone entièrement réalisé dans cette matière. Selon les dernières rumeurs, c’est l’écran de l’iPhone 6 5,5 pouces qui en bénéficierait le premier. Seulement, comme pour le Liquidmetal, passer de la vitre du Touch ID à celle de l’écran suppose une production décuplée qui n’est pas forcément encore à la portée d’Apple tant les difficultés sont nombreuses…

Plus d'un demi-milliard de dollars investi dans les infrastructures de GT Advanced en Arizona...

Plus d’un demi-milliard de dollars investis dans les infrastructures de GT Advanced en Arizona…

Certes, le saphir synthétique est plus résistant aux rayures que le verre Gorilla qui équipe l’iPhone depuis toujours. Mais selon Tony Tripeny, Vice-Président de Corning (Gorilla Glass), le saphir synthétique est bourré de défauts… rédhibitoires. Comparé au Gorilla Glass, le saphir est 10 fois plus cher à fabriquer. Sa dureté le rend 100 fois plus énergivore quand il est question de le découper et le tailler. Une caractéristique qui ne joue pas en faveur de considérations écologiques. De plus, le saphir laissant moins filtrer la lumière, le smartphone doit forcer la luminosité de l’écran et ainsi consommer plus d’énergie, ce qui ne favorise pas l’autonomie de l’appareil. Le nouveau matériau est de surcroît 67 % plus lourd que le verre au Gorille, une caractéristique qui va à l’encontre de la stratégie d’Apple qui allège sans cesse ses produits. Enfin, si Tripeny concède au saphir une meilleure résistance aux rayures, il précise que les tests effectués sur le Gorilla Glass ont prouvé que le verre de Corning résiste à une pression 2,5 fois supérieure…

Bref, à l’usage, le verre de Corning semble bien plus intéressant lorsqu’il est question de recouvrir une surface aussi grande que l’écran d’un smartphone. Pourtant, un fabriquant d’appareils haut de gamme mise sur le saphir synthétique depuis plusieurs années : Vertu.

corning-gorilla-glass

Vertu n’est pas Apple…

Vertu propose depuis plusieurs années des mobiles haut de gamme assemblés à partir de titane, cuir, or… des matériaux coûteux qui font monter la note à plusieurs milliers d’euros. Selon Hutch Hutchison, responsable du design chez Vertu, la marque utilise le saphir depuis son premier appareil, le Signature, sorti il y a 15 ans. Mais le processus de fabrication reste long et fastidieux. Plusieurs jours sont nécessaires pour la découpe et le façonnage de chaque écran. Les efforts sont cependant payants. La résistance aux rayures et à la casse est bien supérieure. Quant à la clarté, elle est tout simplement exceptionnelle selon Hutchison.

Gamme Constellation Vertu

La Gamme Constellation de Vertu marie cuir et verre en saphir… mais elle débute à 4 900 euros.

Le responsable du design de Vertu a précisé à Apple Insider que le temps et les coûts de fabrication du verre en saphir son incompatibles avec la logique industrielle d’Apple.  L’homme compare d’ailleurs le saphir au titanium qu’Apple a cru pouvoir produire à l’échelle de son marché. Il y a quelques années en effet, Steve Jobs a proposé un MacBook dans ce métal. Plus léger et plus résistant que l’aluminium, il a pourtant présenté des défauts (cassure des charnières…) qui ont fini par décourager Cupertino…

Apple n’est pas Vertu…

Si Apple a investi plus d’un demi-milliard de dollars dans les infrastructures de GT Advanced, c’est certainement pour aller plus loin que les deux seuls Touch ID et vitre de l’appareil photo de l’iPhone. Il se pourrait que Cupertino ait percé le secret qui lui permettrait d’industrialiser le verre en saphir. Une industrialisation qui l’autoriserait à fournir un Touch ID et une vitre photo de cette matière à toute sa gamme mobile. Mais un tel investissement laisse penser que l’iWatch pourrait elle aussi profiter des brevets qu’Apple dépose régulièrement autours de ce verre nouvelle génération. On ne sait finalement qu’assez peu de chose sur l’avancement des recherches menées par la Pomme. On devrait en tout cas être fixé dans quelques semaines à l’occasion de la sortie des nouveaux iPhone, iPad et… iWatch.