Quel que soit le programme de la Keynote de ce soir, le style pour le moins éteint de Tim Cook et de ses acolytes risque de plomber l’ambiance… La présence de Jony Ive sur scène serait de très bonne augure !

Tim Cook

A quelques heures de la Keynote d’inauguration de la WWDC 2014, nous sommes tous excités à l’idée d’imaginer le riche programme des présentations… Pourtant, quelles que soient les réjouissances de la conférence, un facteur pourrait modifier de façon très positive la perception qu’on aura tous du spectacle : la présence sur scène de Jony Ive !

Le magnétique Steve Jobs…

On a tous en mémoire le charisme, le magnétisme de Steve Jobs lors des Keynotes d’Apple. Son célèbre champ de distorsion capable de transformer une banale mise à jour matérielle en révolution technologique restera dans les mémoires. Ce pouvoir d’influence n’était pas seulement imputable à la personnalité de Steve Jobs. L’homme était aussi le fan numéro 1 d’Apple ! Il croyait tellement à son destin et à celui d’Apple que soulever l’enthousiasme des journalistes et des clients était une seconde nature…

Steve Jobs présente l'iPhone en 2007

En 2007, Steve Jobs présente l’iPhone lors d’une Keynote historique… et hystérique !

La Keynote telle que nous la connaissons est née sous l’Ere John Sculley dans les années 80. Le CEO d’Apple, as du marketing, révèle dans son livre intitulé Odyssey que c’est lui qui a fait naître l’idée d’un « spectacle informatif » dédié à la presse ! L’idée était de créer un événement qui serait repris par tous les médias. Quels que soient les produits ou services annoncés durant cet événement, les articles et commentaires qui en découleraient feraient office de campagne publicitaire… gratuite ! « Marketing, after all, is really theatre (…) it’s like staging a performance. The way to motivate people is to get them interested in your product, to entertain them and to turn your product into an incredibly important évent » -Le marketing n’est rien d’autre que du théâtre (…) c’est comme livrer un spectacle sur scène. La meilleure façon de motiver les gens c’est de les intéresser à votre produit, de les divertir et de transformer ce produit en événement.

Steve Jobs et John Sculley

Steve Jobs et John Sculley

Le lymphatique Tim Cook…

Sans Steve Jobs évidemment, ces keynotes n’auraient jamais eu la saveur qu’on leur connait. Le co-fondateur d’Apple savait maintenir une tension inégalable (et inégalée depuis) entre le secret qui entourait chaque nouveau produit et le moment précis où celui-ci était dévoilé au public… Le mythique One more thing a ainsi apporté aux Keynotes de Steve Jobs une signature inimitable…

Depuis le décès de Jobs, c’est Tim Cook qui s’y colle ! Et avouons-le : ses prestations sont laborieuses et dénuées d’émotion. Ses acolytes, Phil Schiller ou Craig Federighi, ne font pas beaucoup mieux. Ils semblent tous terrifiés par la scène, à peine prompts à débiter un texte appris par coeur et tentant de temps en temps une note d’humour… qui tombe à plat.

Tim Cook keynote

Sur scène, Tim Cook est une vraie calamité…

Jonathan Ive, le fils prodigue…

Si Tim Cook a clairement pris les rennes de Cupertino, il n’a pas hérité de l’âme d’Apple. Il y’a pourtant au sein de la firme californienne un homme à qui Steve Jobs a pu transmettre tout l’esprit d’Apple, c’est Jony Ive. Tous les collaborateurs de Cupertino ont intégré les valeurs de la marque au fil des années mais Jonathan Ive incarne plus que tout autre l’âme de la Pomme. Désormais en charge du design matériel et logiciel, Ive à le produit au corps. Véritable gourou de ce sacro-saint produit, il assume l’héritage spirituel de Jobs en tant que nouveau visionnaire d’Apple… De son vivant, Steve Jobs laissait déjà Tim Cook se charger des « basses besognes » (production, chaîne d’approvisionnement,…) pendant que lui et Jony Ive passaient leurs journées sur le produit.

Jony Ive sur la scène d'une Keynote

Jonathan Ive est déjà intervenu sur scène mais l’homme est réputé pour fuir les lumières des projecteurs…

Aujourd’hui, il serait logique et tellement plus passionnant de voir Jonathan occuper la scène des Keynotes. Son rôle dans l’élaboration de l’interface utilisateur du matériel est central. Idem pour son design extérieur. L’homme a donc toute légitimité à présenter les nouveautés comme le faisait Steve Jobs. Malgré son appétence pour la discrétion, Jonathan Ive a un sens de l’émotion bien plus pointu que Tim Cook. Apple aurait tout à gagner à mettre sur le devant de la scène une personnalité légitime ET charismatique.